Nous suivre Industrie Techno

Cargos autonomes, mémoire organique, Paris capitale européenne des scale-up : les innovations qui (re)donnent le sourire

Cargos autonomes, mémoire organique, Paris capitale européenne des scale-up : les innovations qui (re)donnent le sourire

Rolls-Royce a publié un livre blanc dans lequel il présent sa vision du cargo du futur.

© Flickr - Rolls-Royce

Pas facile de commencer la semaine du bon pied ? La rédaction d'Industrie & Technologies vous donne un coup de pouce avec sept innovations qui redonnent le sourire. En matière d’innovations et de technologies, ça bouge et ça avance dans le bon sens, et on vous le prouve !

Paris, future capitale européenne des scale-up ?

Dans leur dernier édito, nos confrères d’Usine Digitale estiment que Paris pourrait bénéficier du Brexit en devenant la porte d’entrée à l’Union Européenne pour les investisseurs américains et asiatiques et les scale-up qui voudraient toucher les 450 millions d’habitants des pays membres. A condition toutefois de lancer des réformes nécessaires pour permettre aux start-up de devenir des scale up.

Les cinq règles à suivre pour développer une AI sûre

Des chercheurs de Google ont publié, en fin de semaine dernière, une liste des cinq problématiques à prendre en compte lors du développement d’une intelligence artificielle (AI) pour éviter toute dérive possible.  Ainsi, lors du développement, les ingénieurs devront faire en sorte que des effets secondaires non désirables ne se produisent pas. Ici, l'objectif est d'éviter qu'un système d’intelligence artificielle ne perturbe son environnement pour atteindre son objectif. Pour illustrer cette problématique, les chercheurs de Google prennent l’exemple d’un robot aspirateur qui renverserait un vase pour nettoyer plus rapidement le sol. Deuxième point : trouver un moyen pour que l’intelligence artificielle ne triche pas. L’idée ici est d’éviter que ce même robot aspirateur ne recouvre une tâche avec un autre matériau pour cacher son existence. Découvrez les trois autres règles dans le post de blog officiel

Les cargos autonomes prendront le large dès 2020

A l’occasion d’un symposium qui s’est tenu la semaine dernière à Amsterdam, Rolls-Royce a publié, en partenariat avec un consortium de partenaires, un livre blanc dans lequel il dévoile sa vision des cargos autonomes. D’après l’entreprise britannique, ces cargos autonomes seront assistés par un ordinateur piloté depuis la terre par des opérateurs humains. Comme les voitures autonomes, ils seront équipés d’une batterie de capteurs. Au menu : caméras, systèmes infrarouges, radars, lidars, capteurs ultrasons, etc. Rolls-Royce indique qu’un premier prototype sera présenté en 2017, et prévoit une commercialisation dès 2020.

Engie crée sa Digital Factory

L’énergéticien a donné, jeudi 23 juin, le coup d’envoi de sa Digital Factory. Objectif de cette nouvelle structure : mobiliser une centaine d’experts pour accompagner les équipes internes autour des enjeux liés au big data, aux logiciels, à l’Internet des objets, la mobilité et la cybersécurité. Engie mise, par ailleurs, sur une approche partenariale pour monter en puissance dans le numérique et s’est ainsi rapproché des deux entreprises américaines Kone et C3 IoT.

20 pépites aéronautiques font leur show

Partenaire du Global Entrepreneurship Summit, le programme Starburst Accelerator a permis à 20 start-up spécialisées dans l'aéronautique et le spatial de pitcher leur projet devant un parterre d’investisseurs, d’entreprises et de laboratoires de recherche, réunis pour l’occasion sur le campus de la Nasa, en Californie. Au menu : voiture volante, voyage supersonique ou encore nano satellites et intelligence artificielle.

Un polymère déformable pour personnaliser les objets

La start-up Loma Innovation a mis au point une technologie brevetée de matériaux polymères déformables à volonté. L’objectif est d’intégrer ces matériaux dans des objets du quotidien pour les personnaliser et gagner en confort et en fonctionnalités. Le matériau plastique se déforme lorsqu’il est soumis à une température inférieure à -100 degrés et à des courants électriques.

Une mémoire organique pour supports flexibles

Des chercheurs du laboratoire de nanochimie de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS / université de Strasbourg), en collaboration avec l’université Humboldt de Berlin et l’université de Nova Gorica, en Slovénie, ont mis au point une mémoire flexible et à niveaux multiples en utilisant une molécule photochrome combinée à un polymère semi-conducteur. Ce type de mémoire pourrait facilement se loger dans les étiquettes RFID, les papiers électroniques ou bien dans les emballages publicitaires. Découvrez le détail de ces travaux dans notre article « Une mémoire organique et flexible multi-niveaux », réservé aux abonnés.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles