Nous suivre Industrie Techno

abonné

Carbios biosource la dégradation des plastiques

Philippe Passebon
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Carbios biosource la dégradation des plastiques

© dr

La société française Carbios a développé une stratégie en trois volets couvrant l'ensemble du cycle, de la production à la dégradation des plastiques. Car biosourcer ces derniers résout la question des intrants mais pas celle de leur impact environnemental en fin de vie.

Qu'un plastique soit fait à partir d'un matériau végétal n'est en rien une garantie de sa biodégradabilité. Et même si l'acide polylactique (PLA), par exemple, est compostable, il reste de moins bonne qualité que les plastiques traditionnels et cantonné à quelques applications.

Considérant que le biosourcé n'est pas la panacée, Carbios, une entreprise française spécialisée dans les procédés enzymatiques créée en 2011, a pris l'option d'aborder le problème sous un nouvel angle. « Plutôt que d'axer nos recherches sur l'origine du plastique, nous avons essayé de trouver des micro-organismes dont les enzymes sont capables de dégrader sélectivement chaque sorte de plastique existant déjà. À chaque polymère nous associons une enzyme, que nous intégrons lors du procédé d'extrusion du plastique. Nous les étudions pour maîtriser le temps qu'elles vont mettre à dégrader les plastiques », explique Jean-Claude Lumaret, directeur de Carbios. 

En travaillant sur des polymères déjà utilisés par les industriels, la technique n'impose pas aux plasturgistes une modification drastique de leurs procédés. Et pour faciliter l'intégration des enzymes sans[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0970

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

La soie d'araignée pour des actionneurs de nouvelle génération

La soie d'araignée pour des actionneurs de nouvelle génération

Des chercheurs du Massachussets Institute of Technology (MIT) ont découvert que les fils de soie d'araignée avaient la[…]

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles