Nous suivre Industrie Techno

Capteur de gaz de combustion à référence métallique solide

Industrie et  Technologies
XZR-500 de Michell Instruments


Le capteur XZR-500 de Michell Instruments a été conçu, en collaboration avec l'Université de Grenoble, pour mesurer le taux d'oxygène dans les gaz issus des processus de combustion, afin de maintenir le niveau optimal de combustion. En effet, le contrôle précis du rendement de la combustion est essentiel pour maîtriser son coût. Grâce à sa conception, le capteur peut être installé tout près du flux de gaz, tout en restant protégé de son environnement agressif.



La technologie du capteur, qui possède une référence métallique solide (MSRS), résiste à la pollution et reste fidèle (sans dérive), ce qui évite les opérations fastidieuses de démontage ou d'étalonnage fréquentes. C'est avantageux pour les points de mesure difficiles d'accès.

De plus, le MSRS du XZR-500 permet à l'opérateur d'utiliser l'air sec comme gaz de calibrage. Sont également disponibles des fonctions d'auto-calibrage et CAL1 pour CEM (Emissions Polluantes). Il répond d'ailleurs à la norme NF IE.

Cette technologie a été développée à l'origine pour un capteur destiné à être utilisé pour des mesures dans des volcans et donc dans des conditions très difficiles et corrosives. Il peut faire face à des températures de plus de 1400 °C et des flux de gaz acides comme ceux des déchets combustibles rejetés par les incinérateurs, y compris ceux qui brûlent des solvants chlorés. Même dans les conditions extrêmes de très hautes températures ou de gaz pollués, la technologie MSRS du XZR-500 garantit des informations fiables et rapides sans utiliser d'air instrument ou dans des conditions d'ambiances polluées qui conduiraient les autres technologies à des mesures fausses. La réponse est ultrarapide, quelques secondes seulement pour 90 % de variation.

La taille compacte du XZR-500 lui permet d'être installé presque partout. Il a également été conçu pour s'adapter à la plupart des types de brides. Il peut donc être utilisé pour remplacer d'autres modèles de capteurs, sans nécessiter un coûteux reconditionnement. Des sondes sont disponibles dans différentes longueurs sur demande et peuvent être livrées dans toute une gamme de matériaux.

Pour les applications dans des milieux poussiéreux comme les chaudières à charbon des centrales électriques, le XZR-500 dispose d'un très efficace soufflage d'air à contre-courant qui garde la sonde d'insertion propre de tout débris et donc réduit les opérations de maintenance.

C'est un capteur facile à configurer avec seulement trois boutons pour sélectionner et modifier les paramètres.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.michell.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Des chercheurs suisses ont mis au point le prototype d’un transformateur moyenne fréquence plus de dix fois moins encombrant que ses[…]

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Samsung : une capacité de stockage d’1 téraoctet pour les smartphones

Samsung : une capacité de stockage d’1 téraoctet pour les smartphones

Plus d'articles