Nous suivre Industrie Techno

Cap sur la télévision à haute définition

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Le Ministre délégué à l’industrie donne l’impulsion au lancement en France de la télévision à haute définition dès 2005. Il a tranché le débat sur les standards en choisissant le format Mp

« La télévision à haute définition est déjà une réalité au Japon, en Corée, en Australie, au Canada, aux Etats-Unis. La France et l’Europe ne peuvent rester à l’écart de cette mutation technologique qui constitue une révolution aussi importante que le passage du noir et blanc à la couleur ». Telle est la conviction du Ministre délégué à l’industrie Patrick Devedjian, exprimée lors de l’annonce jeudi 8 juillet du lancement du HD Forum, le forum de la haute définition.

Regroupant dix sept membres fondateurs -des industriels, diffuseurs, éditeurs de contenu et distributeurs grand public-, ce forum, ouvert à d’autres acteurs comme les fournisseurs de service Internet, est chargé de promouvoir le développement de la haute définition en France. Le Ministre en a confié la présidence à Jean-Pierre Lacotte, responsable de la branche professionnelle de Thomson. Une chaîne de démonstration HD Forum, accessible par satellite, est également mise à la disposition des développeurs de programmes. Elle est diffusée par l'opérateur Eutelsat.

« Toutes les briques technologiques existent déjà, de la production jusqu’à la réception, en passant par la diffusion ou le stockage. La haute définition est envisageable sur tous les supports numériques - câble, satellite, ADSL, numérique hertzien et disque optique- dès l'année prochaîne », a expliqué Jean-Pierre Lacotte. En particulier, tous les téléviseurs à écran plat LCD, plasma ou rétroprojecteur, disponibles actuellement sur le marché, sont capables de recevoir la télévision à haute définition. De tels terminaux ont été présentés par Thomson (un rétroprojecteur de 50 pouces), Panasonic (un écran plasma de 50 pouces), Sony (un écran plasma de 50 pouces), Sharp (un écran LCD de 37 pouces), Samsung (un rétroprojecteur DLP de 46 pouces) et Sagem (un rétroprojecteur DLP de 50 pouces). Selon le modèle, le prix varie de 1500 à 10 000 euros. Les industriels promettent la mise sur le marché de décodeurs à partir de 150 euros.

Pour Patrick Devedjian, plus d’obstacles techniques ou juridiques à l’avènement de la TVHD. C’est une question de volonté politique. « Le temps de la réflexion et du débat sur les standards est achevé. Place maintenant à l’action », a-t-il martelé.

Concernant les standards pour les décodeurs, le Ministre  a tranché en faveur du format de compression Mpeg-4, déjà retenu comme norme pour la diffusion de la télévision sur Internet, l’ADSL ou les mobiles. Il a promis de modifier rapidement l’arrêté du 24 décembre 2001 qui impose le format Mpeg-2 sur les ondes hertziennes, afin de rendre possible l’emploi aussi de Mpeg-4.  Le Ministre  va demander à la Mission économie numérique de lui proposer cet été un planning de migration du format Mpeg-2 au format Mpeg-4.

 

Les chaînes, comme TF1, prévoient le lancement des premiers programmes haute définition en 2005.

 

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles