Nous suivre Industrie Techno

Cap sur la prochaine génération de mobiles

Philippe Pelaprat
Barcelone, 16 - 19 février. On assiste à une accélération du développement des réseaux et services mobiles de quatrième génération.

Le succès affirmé des smartphones, notamment celui de l'iPhone d'Apple, résulte d'une évidence : pour vendre des fonctions évoluées ou des services en ligne, il faut une interface intuitive. C'est la clé du renouvellement des terminaux et de la croissance des revenus par abonné. Du coup, l'interface tactile se généralise pour faciliter l'accès aux services et applications mobiles en constante expansion. Samsung et LG ont ainsi annoncé des smartpho- nes qui "obéissent" au doigt et à l'oeil, tandis que le TG01 de Toshiba à écran de quatre pouces optimise la fonction d'interface et d'affichage, que HTC s'approprie le nom Touch pour plusieurs de ses modèles et qu'Acer met la commande tactile sur tous ses PDA à vocation professionnelle.

Les composants LTE arrivent dans les terminaux

Du côté des services et des applications, les accords se multiplient entre fabricants d'ap-pareils et fournisseurs en ligne, messageries instantanées, ré-seaux sociaux et même le logiciel de voix sur IP Skype, désormais disponible nativement sur plusieurs téléphones de Nokia. Des constructeurs ouvrent aussi leurs propres boutiques d'applications en ligne, et Microsoft comme Google concèdent des licences de, respectivement, Windows Mobile et Android, dans l'espoir de s'attacher des clients. Même la fondation LiMo (Linux Mobile) compte parmi ses membres des opérateurs et des fabricants qui veulent se ménager une solution de rechange aux systèmes propriétaires.

Mais pour développer tous ces services mobiles, il faut augmenter les débits délivrés par les réseaux tout en simplifiant les infrastructures et en abaissant leurs coûts d'exploitation. C'est l'objectif de la LTE (Long term evolution) - dont de nombreuses maquettes ont été exposées sur le salon -, technologie intégrant le système multi-antenne MiMo, la modulation multiporteuse radio OFDMA et le protocole IP. Elle est candidate à la standardisation 4G.

Plusieurs acteurs ont annoncé des composants LTE pour terminaux. LG a présenté un composant modem à 60 Mbit/s en réception et 20 Mbit/s en émission, intégré dans quatre types d'appareils. Samsung s'appuie sur ses compétences en Wimax, une autre technologie candidate à la 4G, pour décliner une offre LTE couvrant les infrastructures comme les terminaux. Motorola, de son côté, a réalisé une démonstration LTE dans les rues de Barcelone, mettant en avant la qualité de service en streaming vidéo. Qualcomm et ST-Ericsson ont également en catalogue des jeux de composants LTE répondant aux deux variantes de multiplexage, temporel TDD et fréquentiel FDD.

Côté infrastructures, Nokia Siemens Networks a exposé un serveur et une passerelle de sa gamme FlexiNetwork, tous deux conformes aux spécifications ATCA, ainsi qu'une station de base LTE qui fonctionne avec un terminal doté de puces Qualcomm. Alcatel-Lucent, qui collabore avec NEC sur la 4G, a présenté un logiciel radio pour la mise à niveau LTE des stations de base 3G de sa série eNode B.

Les calendriers de migration vers la 4G sont encore imprécis, comme d'ailleurs les choix définitifs en termes de normalisation, mais les perspectives applicatives sont prometteuses si l'on part du principe que tous les objets nomades devraient intégrer une

puce LTE.

ENTENDU AU SALON

Le succès de la prochaine génération de mobiles est assuré si nous offrons une meilleure ergonomie et des services utiles au consommateur» César Alierta, PDG de Telefonica

REMARQUÉ AU SALONDAVANTAGE DE FONCTIONS DANS LA CARTE SIM

La carte SIM ouvre de plus en plus de possibilités. Ainsi, SIMSense d'Oberthur Technologies incorpore un détecteur de mouvement. De quoi permettre l'envoi d'un message prérédigé par un mouvement du poignet, la navigation dans les menus par gestes ou tapotements, ou encore la transmission automatique d'un message de détresse en cas de chute (par couplage de l'accélération et de la détection de chaleur corporelle). Chez Sagem Orga, la carte SIM intègre un GPS pour des applications de réseau social, grâce à la localisation des personnes (des enfants par les parents, des salariés par leur employeur) ou l'aide à la mise en relation via l'application BudFinder. Enfin Gemalto et Inside Contactless proposent, avec la puce MicroRead, l'intégration de la technologie sans fil NFC pour des applications de paiement par téléphone mobile et autres services sans contact.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0909

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

L'arrivée des premiers téléphones équipés d'Android, le système d'exploitation à base de Linux développé par le géant de l'Internet, donne une[…]

01/04/2009 | AlertesEvenement
Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

Plus d'articles