Nous suivre Industrie Techno

abonné

Cap sur la miniaturisation

Pour s'adapter à l'émergence des usages des drones dans le domaine civil, envisageables depuis l'évolution de la réglementation, les capteurs et systèmes embarqués dont ils sont équipés évoluent. Qu'il s'agisse de caméras à infrarouge ou de radars, les instruments tendent à se miniaturiser et à s'alléger.

Premiers à employer les drones pour des tâches précises, comme le Northrop Grumman RQ-4 Global Hawk, les militaires ont inspiré les civils. Exemple : le drone Staff imaginé par le Service interdépartemental d'incendie et de secours (SDIS40), le constructeur Fly'n'sense et le cluster Aetos. Grâce à sa caméra embarquée, il permet aux pompiers de suivre et de déterminer en temps réel le périmètre de feu. Moins onéreux qu'un hélicoptère, il offre des capacités d'atterrissage-décollage plus étendues, fournit des images géolocalisées et son plan de vol peut être changé à tout moment.

Les appareils équipés de systèmes vidéo pour permettre à l'homme de voir là ou il ne peut pas aller forment aujourd'hui le gros du bataillon des drones à usage civil. « Dans les années à venir, le développement du marché passera par celui des capteurs, par exemple celui des modèles hyperspectraux avec des applications dans le domaine de l'agriculture, pour mesurer un certain nombre de caractéristiques des plantations », estime Trang Pham, manager du cluster Aetos, formé par Thales avec le conseil régional d'Aquitaine.

À condition de poursuivre l'effort de miniaturisation. Actuellement, la charge utile des drones civils est en moyenne d'une centaine de grammes, pour un drone de 2 à 5 kg avec une autonomie de 20 à 30 minutes. La masse maximale embarquée est de 2 kg. « La réglementation actuelle ne permettant de faire voler que de petits drones, il y a un travail de miniaturisation de l'ensemble[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0955

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

Profitant des formidables progrès de l'informatique embarquée et de l'essor de l'usine 4.0, les exemples d'applications[…]

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Interview

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Stockae stationnaire : l'avenir est à l'hybridation

Stockae stationnaire : l'avenir est à l'hybridation

Plus d'articles