Nous suivre Industrie Techno

CAO-Electronique : la course entre la technologie et les outils de conception

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
CAO-Electronique : la course entre la technologie et les outils de conception

Suivre l'évolution de la technologie

© DR

La technologie électronique évolue très vite. Si vite que les outils de conception ont quelquefois du mal à suivre. Cadence nous explique cela autour de la nouvelle version de son outil de conception de SoC.

J’ai rencontré cette semaine Hans-Peter Häringer, Director Field Platform Marketing EMEA chez Cadence Design Systems, qui m’a présenté en exclusivité la nouvelle version de Encounter Digital Implementation System (EDI System), l’environnement intégré de conception numérique et de vérification pour le développement des gros systèmes sur une puce (SoC).

« Pour satisfaire la demande des consommateurs réclamant des produits électroniques toujours plus performants, les concepteurs doivent faire face à des circuits intégrés toujours plus complexes. Ils comportent toujours plus de cœurs, de portes, de composants de propriété intellectuelle et doivent être toujours plus rapides. De plus, ces circuits doivent consommer moins, mixer les signaux analogiques et numériques, faire appel à des technologies toujours plus fines, telles que 32 ou 28 nm ».  

Moore toujours d’actualité

Si l’on y regarde de plus près, la loi de Moore continue à s’appliquer, la taille des circuits double toujours tous les 18 mois, alors que la productivité des outils de conception augmente moins vite. Les temps de développement s’allongent donc. De même, l’augmentation de la finesse de la gravure du silicium augmente les délais de mise au point, de 24 mois en technologie 65 nm on est passé à 48 mois pour une technologie 28 nm. Cette même augmentation de la finesse de la gravure met en exergue les imperfections des processus de fabrication (polissage des surfaces…). Enfin, le coût des masques de fabrication devient prohibitif, de moins de un million de dollars pour une technologie 90 nm, il est passé à quatre millions de dollars pour une technologie 45 nm, et les fabricants restent très discrets sur les coûts pour des technologies plus fines. Il est donc important d’éviter de multiplier les itérations.

« De fait, les concepteurs atteignent les limites de nos outils de placement/routage et nous poussent à les faire évoluer ». C’est ce que l’éditeur vient de faire avec la version 9.1 d’EDI System, qui remplace la version 8.1 sortie fin 2008. 

                       

                                     Evaluer plusieurs solutions simutanément


Cette version propose une stratégie globale de conception prenant en compte tous les points évoqués plus haut. Elle combine la synthèse automatique de floorplan, un modèle unique d’abstraction de plus haut niveau, un nouveau moteur de placement travaillant simultanément sur les macro et les cellules standard, et un flot de conception hiérarchisé. De plus, il faut ajouter à cela l’intégration de capacités d’analyse de qualité ‘‘signoff’’ certifiées par les fondeurs, en terme de puissance, de timing et d’intégrité du signal. « EDI System 9.1 permet d’explorer simultanément plusieurs types d’architectures de conception et d’implémentation physique, afin de proposer au concepteur des solutions optimisées en fonction des besoins exprimés ».

Tenir compte des effets de fabrication

Notons aussi que cette version 9.1 intègre des outils d’extraction de parasites QRC et de vérification des possibilités de fabrication (DFM - Design to Manufacturing), qui réduisent notablement le cycle de développement de nouveaux circuits en prenant en compte très tôt dans le cycle de développement les effets de fabrication, évitant ainsi de nombreuses itérations.

« Cette nouvelle version, que nous avons développée en étroite collaboration avec nos meilleurs clients, devrait leur permettre de traiter des circuits de plusieurs centaines de millions de portes, comportant des centaines de composants de propriété intellectuelle, sans voir leur temps de développement augmenter », espère Hans-Peter Häringer.

Cadence est donc tranquille … pour quelques mois ! 

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.cadence.com  

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 28 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles