Nous suivre Industrie Techno

CAO 2005 les collections de rentrée

Jean-François Prevéraud
- C'est un vrai défilé de mode : tous les éditeurs de logiciels de CAO-mécanique de milieu de gamme renouvellent leur catalogue pour la rentrée. Tendances de la nouvelle collection : GDT, travail collaboratif, calcul et modules métiers.

La recette du succès ? Mettre la haute couture au prix du prêt-à- porter ! C'est à peu de choses près ce qu'ont fait Autodesk, Solidworks, Think3, UGS, ou encore le français Missler. Tous ont basé leur stratégie sur des logiciels de conception 3D qui offrent 80 % des fonctionnalités des logiciels haut de gamme (Catia, Pro/Engineer, UG NX...) pour 20 % du prix.

Le résultat ne s'est pas fait attendre. Ce sont les ventes de logiciels de CAO-mécanique de milieu de gamme qui connaissent, et de loin, la plus forte progression. D'ailleurs, PTC l'a bien compris puisqu'il propose maintenant un produit de milieu de gamme, le Pro/E Wildfire Foundation Advantage.

La "collection de rentrée" des éditeurs de CAO milieu de gamme, qui offrent tous de nouvelles versions de leur produit phare, confirme également une autre tendance : la richesse en termes de fonctionnalités de ces logiciels progresse au même rythme que celle des solutions les plus lourdes. Ainsi, les simples modeleurs volumiques accompagnés d'outils de mise en plans, qui étaient proposés par ces éditeurs à la fin des années 1990, ont-ils été complétés par des outils de modélisation surfacique. Ils savent aussi travailler sur de très grands assemblages et intègrent des modules de gestion de données techniques (GDT). Sans compter les modules métiers complémentaires de tôlerie, de mécanosoudure, de tuyauterie, de harnais électrique, ainsi que d'analyse en mécanique des structures, des fluides ou encore de rhéologie. La plupart disposent aussi de modules de rendu réaliste et d'animation des mécanismes. Et des programmes de certification donnent accès à de nombreux logiciels d'éditeurs tiers dans de multiples domaines.

Des offres complètes

Passons en revue les nouveautés de la rentrée. Laissons au plus ancien le privilège d'ouvrir le défilé.

Autodesk propose Inventor V9 en deux versions. Inventor Series comporte le logiciel de conception plus le module Vault de gestion de données, ainsi que les logiciels Autocad 2005 et Mechanical Desktop 2005. Inventor Professional offre en plus un module de tuyauterie, un module de harnais électrique et l'importation des cartes électroniques au format IDF. Enfin, et c'est une nouveauté, il offre l'accès à la technologie d'analyse structurelle DesignSpace d'Ansys.

De son côté, UGS met, dans Solid Edge V16, l'accent sur la modélisation hybride 2D/3D. Il offre notamment une fonctionnalité "Zero D" qui autorise la définition de la structure d'un produit sans avoir recours à la géométrie. Autre cheval de bataille, la conception des moules avec l'apparition du module spécialisé Mold Design, développé avec un mouliste portugais. Ce module analyse la "moulabilité", facilite l'implantation des composants standard dans la carcasse et automatise de nombreuses opérations d'usinage. Arrivée également dans cette version de modules de tuyauterie, de structures métalliques et de rendu issu de Lightwork Design.

SolidWorks 2005 adopte le look Windows XP et intègre des fonctionnalités ressemblant étrangement à celles développées par ImpactXoft (autre filiale de Dassault Systèmes) qui lui donnent "l'intelligence de la matière".

La plus grosse nouveauté porte sur l'intégration du module de rhéologie MoldflowXpress destiné à valider, en première approche, la "moulabilité" correcte d'une pièce plastique. SolidWorks est disponible en version Office qui, outre le logiciel de conception, comprend Animator, PhotoWorks et l'outil e-Drawings d'exportation de modèles intelligents via le Web. Office Professional comporte en plus la gestion de données techniques PDMWorks. Notons aussi la disponibilité de modules de tuyauterie et de câblage, ainsi que d'analyse avec CosmosWorks, CosmosMotion et CosmosFloWorks.

Point fort de ThinkDesign V9 chez Think3, sa maîtrise des surfaces. Elle la doit à l'équipe de RD provençale menée par Alain Massabo. Cela se traduit par l'apparition du module de design industriel ThinkID. Celui-ci bénéficie des retombées du programme européen Fiores. On retiendra notamment la technologie Global Shape Modeling qui permet au designer de s'affranchir des contraintes informatiques de modélisation pour laisser libre cours à son inspiration créative en déformant simplement des zones de surfaces complexes.

TopSolid 2004, de l'éditeur français Missler Software, est, à notre connaissance, le seul logiciel au monde intégrant CFAO, GDT et GPAO. Dans cette version 2004, la principale nouveauté porte sur l'intégration d'un module de GDT directement compatible avec la GPAO TopManufacturing. De plus, suite à un accord avec le français Solid Dynamics, TopSolid intègre maintenant un module d'analyse des mécanismes, TopSolid/ Motion, qui complète celui sur le calcul de structures, TopSolid/Castor, développé en collaboration avec le Cetim.

Autre nouveauté, le module TopSolid/Wood qui est destiné aux industriels du bois.

Une ouverture vers les services

Il ne fait aucun doute que toutes ces solutions ont largement de quoi répondre aux besoins actuels de la plupart des industriels. Elles préparent même l'avenir en offrant l'accès à des outils de partage de projets en ligne via Internet, à des portails de communautés d'utilisateurs où l'on peut échanger des modèles créés à l'aide du même logiciel, ainsi qu'aux multiples bibliothèques de composants standard proposées par les fournisseurs.

De plus, les éditeurs ont bien compris les préoccupations financières de leurs clients qui souhaitent toujours minimiser leurs investissements. Ils commencent à mettre en place des politiques de souscriptions annuelles grâce à des outils de gestion de contrats de licences en ligne, leur donnant plus de souplesse et une meilleure visibilité sur les dépenses à venir.

Que demander de plus ? Pas grand-chose au niveau des logiciels. Par contre, la plupart de ces outils sont commercialisés à travers des réseaux de revendeurs qui doivent encore, pour la plupart, développer leurs activités de conseils et de services. En effet, les performances actuelles des outils imposent, si l'on veut réellement en tirer le maximum de profit en termes d'augmentation de la productivité, de mettre en place des méthodologies de travail plus efficaces que celles présentes dans la plupart des PME. D'où un fort besoin de conseil. Mais à un coût raisonnable...

On note ainsi l'apparition de services d'assistance en ligne chez plusieurs éditeurs. Certains, comme Think3, vont jusqu'à offrir des services de sous-traitance des travaux les plus basiques auprès de partenaires utilisant leurs logiciels dans des pays à bas coup de main d'oeuvre.

Bref, la collection 2005 a largement de quoi séduire plus d'un industriel tant par les fonctionnalités des logiciels que par leur prix. D'autant que la plupart disposent d'interfaces efficaces avec les solutions plus lourdes, permettant l'échange de données avec des grands donneurs d'ordres. Pourquoi, dans ce cas, dépenser plus ?

CHEZ SOLIDWORKS

Nouvelle version SolidWorks 2005 Nouveautés : Module de rhéologie MoldflowXpress. Interface tête haute. Intelligence de la matière. Les plus - La référence avec une bonne intégration 2D/3D - La gestion de données PDMWorks - L'analyse CosmosWorks - Les modules soudure, tuyauterie, câblage - L'outil de collaboration 3D Instant Website et le format e-Drawings Les moins - Incompatibilité avec Catia - Ne maîtrise pas son noyau (Parasolid) - Pas de possibilité de souscription annuelle Prix de vente (en fonction de la configuration) : de 6 600 à 12 000 euros Souscription licence annuelle : non applicable Commercialisation 1re version : 1997 Base installée industrielle* France/Monde : 6 500/150 000 Site Internet : www.solidworks-europe.fr *Estimation

CHEZ AUTODESK

Nouvelle version Inventor V9 Nouveautés : Intégration de l'analyse DesignSpace d'Ansys. Amélioration significative de Shape Manager. Conception des flexibles et des planches à clous. Les plus - La continuité avec les autres logiciels d'Autodesk - La gestion de données Vault - Les modules de tuyauterie et de câblage - L'outil de collaboration Streamline et le format DWF - La possibilité de souscription annuelle Les moins - Solution encore en progression - Besoin d'évolution du réseau de distributeurs Prix de vente (en fonction de la configuration) : de 6 600 à 9 600 euros Souscription licence annuelle : de 1 400 à 2 000 euros Commercialisation 1re version : 1999 Base installée industrielle* France/Monde : 3 500/150 000 Site Internet : www.autodesk.com *Estimation

CHEZ UGS

Nouvelle version Solid Edge V16 Nouveautés : Module de conception de moules. Technologie Zero-D. Modules de tuyauterie et de structures métalliques. Les plus - La maîtrise de son modeleur Parasolid - La technologie RapidBlue de contrôle des surfaces - La gestion de données Insight - Les modules tôlerie, soudure, tuyauterie, câblage - L'outil de collaboration Insight Connect Les moins - Base installée modeste - Réseau de distribution limité - Pas de possibilité de souscription annuelle Prix de vente (en fonction de la configuration) : de 7 000 à 12 000 euros Souscription licence annuelle : non applicable Commercialisation 1re version : 1995 Base installée industrielle* France/Monde : 2 000/90 000 Site Internet : www.solidedge.com *Estimation

CHEZ THINK3

Nouvelle version ThinkDesign V9 Nouveautés : Module design ThinkID. Dimensionnement adaptatif. Les plus - Une bonne intégration 2D/3D et un très bon module surfacique - La gestion de données ThinkTeam - Le configurateur produit associé - Apôtre de la souscription de licences annuelles - La formation en ligne Les moins - Flottements récents dans la stratégie - Peu de modules métiers Prix de vente (en fonction de la configuration) : non applicable Souscription licence annuelle : de 2 000 à 4 000 euros Commercialisation 1re version : 1999 Base installée industrielle* France/Monde : 2 000/20 000 Site Internet : www.think3.com *Estimation

CHEZ MISSLER SOFTWARE

Nouvelle version TopSolid 2004 Nouveautés : Module de GDT compatible GPAO. Logiciels d'analyse TopSolid/Motion et TopSolid/Castor. Module pour les métiers du bois TopSolid/Wood. Les plus - Une offre complète CFAO, GDT, GPAO - La compatibilité totale entre les modules - La gestion de données TopSolid/PDM - Fait partie du groupe Missler Software - Les modules de calcul en partenariat Les moins - Faible diffusion internationale - Pas de possibilité de souscription annuelle Prix de vente (en fonction de la configuration) : de 5 500 à 25 000 euros Souscription licence annuelle : non applicable Commercialisation 1re version : 1986 Base installée industrielle* France/Monde : 6 000/15 000 Site Internet : www.topsolid.com *Estimation

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0860

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

CAO 2005 les collections de rentrée

CAO 2005 les collections de rentrée

C'est un vrai défilé : tous les éditeurs de logiciels de CAO-mécanique de milieu de gamme renouvellent leur catalogue pour la rentrée.

Plus d'articles