Nous suivre Industrie Techno

Cancer : Doseo, la plate-forme de R&D collaborative du CEA

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cancer : Doseo, la plate-forme de R&D collaborative du CEA

© Varian

Le CEA Paris-Saclay a inauguré mercredi dernier sa nouvelle plate-forme de radiothérapie et imagerie Doseo. Elle permet aux professionnels de la cancérologie l’utilisation de technologies de pointe de traitement et le diagnostic du cancer. L’enjeu : croiser les compétences pour développer les technologies.

Opérationnelle depuis deux mois, la plate-forme Doseo offre aux acteurs de la filière cancérologie un parc d’équipements dédiés au traitement et au diagnostic du cancer. L’enjeu : cibler les transferts technologiques, accélérer l’innovation par le croisement des compétences et travailler avec les acteurs finaux. Doseo se situe au sous-sol des locaux du CEA, sur le plateau technologique de Saclay, la plate-forme se compose de deux accélérateurs de radiothérapie (Elekta Versa HD pour les projets de R&D, tests ou formation, et Varian TrueBeam pour la métrologie, les prestations d'étalonnage et le développement de nouvelles références), ainsi que d’un scanner Discovery CT750 HD permettant de réaliser l’image du patient avant le traitement. Et de la curiethérapie – pour l’ORL et la gynécologie - devrait bientôt compléter le parc d’équipement. Doseo a été fondée par l’Institut national du cancer, le Laboratoire national de métrologie et d’essai (LNE) et le CEA (Doseo se trouve sur son site de Paris-Saclay). 

En chiffres

Investissement : 18 millions d'euros dont 8 d'équipement

Surface totale : 2 400 m2 (1000 m2 de plateau technologique, 1000 m2 de locaux conventionnels et 400 m2 d'espace formation)

 

La juste dose

« L’innovation est d’avoir une plate-forme qui réunisse trois compétences et mondes différents : la formation, la recherche et la métrologie. Nous menons beaucoup d’activités de R&D, notamment l’élaboration de nouvelles instrumentations, de logiciels et de références métrologiques » explique Bénédicte Poumarède, responsable de Doseo. Pour y parvenir, les chercheurs du CEA mènent des projets de développement destinés à ces machines : « On développe un logiciel qui permet de personnaliser et d’optimiser les protocoles pour que le radiothérapeute puisse regarder l’efficacité de la dose administrée et suivre les problèmes de qualité de vie du patient ». En effet, la dose de rayonnement délivrée à un patient atteint d'un cancer est un enjeu important : elle peut être à la fois bénéfique ou dangereuse. C'est pour cela que le CEA mise sur deux axes de recherche bien précis : la mesure (étalonnage de la dose et adaptation au faisceau) et la modélisation (simulation du traitement pour l'adapter à la durée et contrôler sa conformité). 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

A l'occasion de la seconde édition du rendez-vous Summer School : Microfluidic for health, organisé du 26 au 30 août, par[…]

29/08/2019 | RechercheMédical
"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

L’IA française se dope au  calcul intensif

L’IA française se dope au calcul intensif

Plus d'articles