Nous suivre Industrie Techno

Cadware reprend Ségula Systems

Industrie et  Technologies
Thierry Lucotte et Gérard Bop nous expliquent pourquoi les deux revendeurs/intégrateurs ont regroupé leurs activités durant l'été et comment ils entendent se développer.


« Nous pratiquions le même métier en distribuant la gamme des outils logiciels de Solidworks et en l'intégrant chez des clients industriels. Nous étions de taille similaire et avions le même problème pour dépasser une taille critique qui nous impose sur le marché français. Pourquoi dans ces conditions ne pas s'entendre ? », explique Thierry Lucotte, président de Cadware.

Cela fut d'autant plus facile que Ségula Systems (6,2 M€ de chiffre d'affaires en 2007) était une goutte d'eau dans l'océan du groupe Ségula (410 M€ de CA) et ne présentait pas une réelle synergie avec ses activités de prestation de services d'ingénierie.

De plus, les deux équipes partageaient la même vision des besoins de leurs clients. « Les PME industrielles auxquelles nous nous adressons recherchent aujourd'hui des fournisseurs qui soient de véritables partenaires leur apportant un service complet allant de l'audit à l'accompagnement du changement, en passant par la mise en place de nouvelles méthodes de conception. Le tout accompagné de la fourniture de solutions complètes, leur permettant de gérer l'ensemble du cycle de vie de leurs produits. C'est pourquoi nous avions tous deux mis en place des équipes de consultants ayant une réelle expérience en GDT et en PLM, capables d'accompagner ces PME dans leur démarche d'évolution », explique Thierry Lucotte.

Après cette acquisition, Cadware compte 70 personnes et table sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 15 millions d'euros pour l'exercice fiscal 2009, qui se terminera en mars prochain. Un chiffre d'affaires dont moins de 15 % sont réalisés au sein de l'Education nationale, alors que Cadware est le premier partenaire mondial de Solidworks dans le monde l'éducation. « Cette taille va nous permettre d'étoffer notre équipe avec des consultants de haut niveau, dont nous pourrons limiter les intercontrats », espère Gérard Bop, ex directeur de Ségula Systems et aujourd'hui directeur des opérations de Cadware.

Des portefeuilles similaires

Et la similitude des visions avait pousser les deux sociétés à compléter l'offre initiale Solidworks par des logiciels tiers souvent identiques. Ainsi retrouve-t-on Cosmos pour la simulation, Simpoe Mold pour la rhéologie, Audros pour la GDT, CamWorks, Eficn et SolidCAM pour la fabrication, NextEngine pour la rétro-conception ou Tacton pour la configuration de produits.

Outre la vision similaire du marché et de son évolution, les deux entreprises offrent aussi une réelle complémentarité géographique. Cadware était présent sur le Sud-Ouest de Paris (Palaiseau) et l'Ouest de la France (Angers, Lorient). Ségula Systems était quant à lui implanté à Lille, Rouen, à l'Est de Paris (Torcy), à Mulhouse, Bordeaux, Lyon et Aix en Provence. « Avec ces dix implantations, nous disposons maintenant d'un maillage pratiquement complet du territoire français, car nous sommes jamais à plus de deux heures de voiture de nos clients », constate Gérard Bop.

Après cette acquisition, Cadware est devenu le deuxième distributeur de Solidworks en France (derrière Axemble) et dans les 15 premiers au niveau mondial. Il fait aussi son entrée dans le Top 10 des intégrateurs français de PLM. Sa cible reste pour autant la même : les PME. « Elles ont les mêmes besoins et objectifs que les grands groupes, mais elles ne disposent pas d'équipes de support en interne. C'est notre mission. Il faut pour cela faire un audit définissant bien les besoins de l'entreprise, le périmètre de l'opération et les objectifs. Et plutôt que de leur proposer un "big bang" représentant une marche infranchissable pour eux, il faut décomposer l'implémentation en un certain nombre de projets (gestion des données, gestion des processus...) qui sont plus facilement réalisables. La trop haute marche devient alors un escalier beaucoup plus facile à aborder », estime Thierry Lucotte.

Une démarche qui séduit une quarantaine de nouveaux clients chaque mois. Ce qui rend la direction de Cadware optimiste. « Nous devrions atteindre un chiffre d'affaires de l'ordre de 20 M€ sur notre exercice 2011. D'autant plus que nous pourrions élargir notre portefeuille de logiciels représentés ... tout en restant fidèle au groupe Dassault Systèmes », confie Thierry Lucotte.

De là à penser que Cadware prenne bientôt la carte Smarteam ...

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.cadware.fr

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles