Nous suivre Industrie Techno

Cadence dans la course à la basse consommation

Industrie et  Technologies

J'ai rencontré cette semaine Alexander Duesener, responsable marketing pour l'Europe, ainsi que Marc Villeroy, responsable commercial pour l'Europe du Sud de Cadence, l'un des leaders de la CAO-Electronique. L'occasion de faire le tour des tendances du se



Selon les analystes spécialisés, le marché de la CAO-Electronique devrait connaître en 2006 une croissance de l'ordre de 12 %, tous segments confondus. « Et nous sommes largement en phase avec ces prédictions », constate Alexander Duesener. « Les grandes tendances que nous observons sont, et cela n'étonnera personne, la globalisation des marchés avec une très forte poussée à la fois de la Chine et des Pays de l'Est, ainsi qu'une montée en puissance du segment des télécommunications. L'électronique grand public liant téléphone et informatique, avec des produits tels les iPod, qui en plus ajoutent des phénomènes de mode demandant un renouvellement rapide, est devenu un très gros consommateur de nos produits. Nous estimons que sur les 2 ou 3 années à venir, l'ensemble de ces segments devrait connaître une croissance annuelle de l'ordre de 17 % ».

Un autre segment fortement demandeur est celui de l'électronique embarquée pour les applications automobiles. « Mais la valeur absolue de ce segment de marché est beaucoup plus faible. D'autant que le cycle de conception y est de 3 à 4 ans, contre moins de 6 mois dans le domaine de l'électronique grand public ».

Une course contre la montre et à la performance

Si l'on regarde les tendances technologiques, la préoccupation principale est la diminution de la consommation des appareils, à la fois pour augmenter leur durée de service et la mobilité de leurs propriétaires. L'augmentation des performances est aussi un impératif. L'arrivée des machines Dual Core aux excellents capacités graphiques et vidéos en est l'illustration. Enfin, l'adoption de nouveaux standards, notamment dans le domaine des communications (G3, Internet très haut débit...), renforce la demande pour de nouveaux produits offrant encore plus de services. « Si l'on ajoute à cela la poursuite de la course à l'intégration, qui augmente la complexité, la densité, la finesse de gravure et les fréquences d'horloge des circuits, ont aura compris le besoin impérieux pour la mise en place de nouveaux outils, notamment dans le domaine de la vérification ».

Effectivement, les industriels n'en sont plus à concevoir au coup par coup des circuits imprimés avec des asics intégrant du logiciel embarqué, mais de réels systèmes sur une puce, voire des plates-formes qu'ils pourront décliner dans des modèles plus ou moins haut de gamme en modifiant simplement 20 à 30 % de la conception. Avec derrière une réelle préoccupation d'industrialisation, car l'objectif est non seulement de réduire le "time to market", mais aussi le "time to volume", c'est à dire le délai nécessaire pour obtenir une production de qualité qui soit stabilisée. « Rien ne sert d'être le premier sur un marché si vous ne pouvez pas livrer vos clients et leur garantir un niveau de qualité ».

Vers un standard basse consommation unifié

Parmi les annonces clés intervenues récemment, Alexander Duesener a notamment insisté sur l'accord intervenu entre Cadence et la Silicon Integration Initiative (Si2), dans le domaine des basses consommations. Si2 est une organisation rassemblant une centaine d'acteurs (fabricants de semi-conducteurs, de systèmes et d'outils de conception électronique) dont l'objectif est d'améliorer la façon dont les circuits sont conçus et fabriqués, afin d'accélérer leur arrivée sur le marché, de réduire leurs coûts et de répondre aux défis de la conception sub-micronique.

Le but de cet accord est de fournir un standard commun autour de la conception, l'implémentation et la vérification basse consommation. Ces efforts partagés s'articulent autour de la Si2 Low Power Coalition visant à standardiser le format CPF (Common Power Format) avec une approche à fichier unique pour les conceptions basse consommation.

Cadence a l'intention d'apporter sa contribution autour du CPF dans le cadre de Si2 d'ici au 31 janvier 2007, après avoir fait part de ses réactions auprès des conseillers de la Power Forward Initiative et il en a déjà fourni une version en lecture seule aux membres de la Si2 Low Power Coalition. La standardisation du CPF par l'IEEE sera soumise à la décision et à l'approbation de la Si2 Low Power Coalition.

Aider les start-up

Cadence vient aussi de lancer un "programme d'accélération" de start-up afin de répondre aux défis auxquels doivent faire face les entrepreneurs et les sociétés de capital risque en Europe. L'accès au financement, à l'investissement dans les outils de conception et aux partenaires extérieurs sont trois des problèmes les plus critiques auxquels une direction d'entreprise ait à faire face pour faire décoller une start-up.

Ce programme d'accélération de start-up établit un écosystème basé sur des pourvoyeurs de capital risque expérimentés, sur les outils de conception, les services et les matériels les plus adaptés, ainsi que sur les leaders de l'IP, de la fonderie, de la mise en boîtier et des tests. Cet écosystème est le plus à même de faciliter un démarrage immédiat et efficace du développement, une fois que l'investissement est accepté.

Atlas & Pond Ventures, basé en Grande-Bretagne, et Joint Venture, basé en Israël, viennent de rejoindre ce programme. D'autres pourvoyeurs en capital risque ne vont pas tarder à les rejoindre en France et en Allemagne.

L'accent mis sur la distribution

Côté commercial, l'Europe et la France devraient être dans les mêmes niveaux de croissance que la maison mère, de l'ordre de 10 à 12 %, notamment grâce à un très bon troisième trimestre (+22 %). L'Europe (EMEA) et le Japon représentent chacun 23 % du chiffre d'affaires contre 40 % pour l'Amérique du Nord. « Et la France représente 10 à 12 % du chiffre d'affaires européen, si l'on exclu STMicroelectronic », précise Marc Villeroy. Actuellement la distribution représente de l'ordre de 5 % du chiffres d'affaires de Cadence et traite environ 8 000 clients de l'éditeur.

Concernant le futur, Cadence entend justement mettre l'accent sur la distribution. « Jusqu'ici nos distributeurs, une quinzaine en Europe dont ALS Design pour la France, commercialisaient seulement notre offre Orcad pour la conception des circuits imprimés. L'évolution des demandes de leurs clients, nous conduit maintenant à leur confier l'ensemble de notre offre, hors les outils de conception dédiés aux circuits numériques qui restent très demandeurs de services, notamment pour la mise en place de nouvelles méthodologies de conception ».

Voilà qui clos une année bien remplie. Permettez-moi, au nom de l'ensemble de la rédaction, de vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d'année et de vous dire non pas à la semaine prochaine, mais à l'année prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.cadence-europe.com 

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles