Nous suivre Industrie Techno

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Kevin Poireault

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Le fabricant américain de puces est, depuis trois ans, parmi les plus fervents soutiens à l’adoption de la 5G dans les véhicules connectés et semi-autonomes, sous son avatar Cellular-Vehicle to Everything (C-V2X). Ce lundi 22 juin, deux représentants de la firme ont passé en revue les avantages de cette technologie pour l’avenir de la mobilité connectée lors d’un webinaire.

Qualcomm poursuit son travail d'évangélisation en faveur de la technologie Cellular-Vehicle to Everything (C-V2X) pour le véhicule autonome. Le fabricant de puces a organisé le 22 juin un webinaire pour démontrer les avantages de cette techno dérivée de la 5G.

« Avec le C-V2X, les véhicules auront un accès rapide au réseau 5G, mais aussi à des services de télématique et des services cloud pour le divertissement », commence Dino Flore, vice-président responsable de la technologie chez Qualcomm Europe. Surtout, contrairement à d’autres protocoles de communication, le C-V2X a été rendu « compatible avec les protocoles installés dans certains véhicules de transport de passager ou de fret », indique Jim Misener, directeur et responsable produit chez Qualcomm. Comme le SAE J1939, conçu par la société SAE International pour fonctionner sur le bus de données Controller Area Network (CAN), très répandu dans l’automobile.

Accélérer les cas d’usage en milieu urbain

Le C-V2X permet donc à un véhicule de recevoir les messages d’alerte de certains éléments connectés de l’infrastructure routière actuelle, notamment sur la gestion du trafic. Son implémentation dans les véhicules pourrait donc accélérer la mise en oeuvre de cas d’usages de l'autonomie en milieu urbain, un environnement très complexe et encore problématique pour garantir une autonomie performante et sécurisée.

La 5G permettra aussi d’« améliorer les systèmes de perception du véhicule, généralement dotés d’intelligence artificielle », poursuit Dino Flore. Par exemple, nombre de constructeurs procèdent à une pré-cartographie de l’environnement grâce à des images haute définition obtenues à partir des lidars installés sur le véhicule avant de faire rouler leurs prototypes autonomes. Mais ces images deviennent obsolètes dès que des travaux sont réalisés ou que la signalisation est modifiée. Avec la 5G et sa latence très faible, ces cartes pourraient être constamment mise-à-jour et les décisions du véhicule seraient alors parfaitement adapté à l’environnement à l’instant t.


De plus en plus de constructeurs sont conquis

Avec le C-V2X, la 5G s'est imposée ces dernières années comme le futur standard du transport connecté face au Wi-Fi, qui restera cependant utilisé dans un certain nombre de situations comme dans les parkings.

Qualcomm a retracé ce parcours victorieux, entamée début 2017 avec le premier test d'ampleur, dans le cadre d’un projet de recherche allemand Connected Vehicle (V2X) of Tomorrow (conVex) avec le gouvernement allemand, Audi, Qualcomm et Ericsson. PSA, Nissan, SAIC, Ford, BMW on suivi. Tous ont testé la technologie entre 2017 et 2018.



La toute première expérimentation multi-constructeur a eu lieu à Washington en avril 2018. En octobre de la même année, un rapport du consortium 5G Automotive Association (5G AA), a démontré la supériorité des performances du C-V2X sur celles d’autres technologies, telle que l’ITS-G5, aussi envisagée.


En 2019, le C-V2X a été à l’honneur du CES de Las Vegas et Ford a annoncé qu’il l’intégrerait dans certains de ses véhicules à partir de 2022. En janvier 2020, Audi a fait de même, sans donner de date précise.


Reste encore, toutefois, le volet standardisation et régulation de la technologie C-V2X. La 5G AA a commencé à travailler avec l’organisme de standardisation européen Etsi pour définir des normes et ce travail entamera sa deuxième phase cet été, avec une série de plugtests du 20 au 31 juillet 2020.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Cette semaine a été marquée par le premier challenge R&D du Cnes sur le thème des lanceurs : dix projets ont[…]

26/06/2020 | TransportSpatial
Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

CVPR 2020 : Tesla, Waymo et Argo AI dévoilent leurs technos de détection d'objets pour la voiture autonome

CVPR 2020 : Tesla, Waymo et Argo AI dévoilent leurs technos de détection d'objets pour la voiture autonome

Avec son plan Auto, le gouvernement met l'accent sur l'usine 4.0 et le véhicule « propre »

Avec son plan Auto, le gouvernement met l'accent sur l'usine 4.0 et le véhicule « propre »

Plus d'articles