Nous suivre Industrie Techno

Bus électrique : pourquoi la technologie BlueBus de Bolloré a séduit Rennes

Baptiste Cessieux

Sujets relatifs :

, ,
Bus électrique : pourquoi la technologie BlueBus de Bolloré a séduit Rennes

© DR

La ville de Rennes a choisi la batterie lithium-métal développé par BlueBus de Bolloré. Pourtant, plusieurs villes ont opté pour des systèmes de recharges rapides en bout de ligne de bus ou à chaque station. Chaque technologie possède en fait ses propres avantages et inconvénients.

La ville de Rennes vise le « tout électrique » en 2025, et cela passe évidemment par les transports en commun. Plusieurs technologies de batteries existent et il a fallu choisir. Plutôt un rechargement chaque soir, au dépôt ? Plutôt un rechargement à chaque terminus de ligne ? Ou alors faut-il opter pour des supercondensateurs, capables de se recharger à chaque station ? À Rennes, ce sont les véhicules de BlueBus qui ont remporté la mise, notamment grâce à la technologie de batterie lithium-métal, brevetée par Bolloré, la même technologie que celle qui est mise en œuvre dans les Autolib'.

Ces batteries, dites chaudes car elles fonctionnent à plus de 60°C, sont différentes des batteries lithium-fer-phosphate produites en Chine, mais elles se rechargent de la même façon : au dépôt. « C’est une technologie très pratique lorsque l’on peut maitriser son utilisation. Elle est plutôt adaptée aux véhicules de flotte », souligne Pierre Midrouillet. « Mais il existe d’autres technologies, en fonction des besoins. »

Dans les grandes lignes, trois technologies se concurrencent. Il y a d’abord celles de la même famille que la lithium-métal de Bolloré. On trouve également des lithium-titanates qui peuvent résister à de fort courant et ainsi être chargées rapidement au terminus de chaque ligne de bus. Ces dernières ont le désavantage de devoir être refroidies. Et il faut raccorder chaque ligne de bus à une installation capable de délivrer plus de 300 kW en quelques minutes, ce qui peut être dangereux. Dernière technologie, capable de se recharger en quelques secondes à chaque station : les supercondensateurs. Ces derniers ont tout de même le désavantage d'une durée de vie bien plus réduite.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Meilleures technos de l'année] L'hydrogène a le vent en poupe

[Meilleures technos de l'année] L'hydrogène a le vent en poupe

Dans les bâtiments, sur les routes ou sur les rails, dans les airs ou en mer… l’hydrogène en tant que vecteur[…]

Trophée de l’ingénieur de l’année : Céline Feugier et sa recharge express

Exclusif

Trophée de l’ingénieur de l’année : Céline Feugier et sa recharge express

Nucléaire, fossiles, renouvelables… ce qu’il faut retenir de la PPE

Nucléaire, fossiles, renouvelables… ce qu’il faut retenir de la PPE

Voyage vers Mercure, trimarans volants, avion à hydrogène … les innovations qui (re)donnent le sourire

Voyage vers Mercure, trimarans volants, avion à hydrogène … les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles