Nous suivre Industrie Techno

Bull veut rendre les centres de calcul plus efficaces

Ridha Loukil
Bull veut rendre les centres de calcul plus efficaces

Améliorer l'efficacité des centres de calcul

© DR

Avec l’inauguration à Grenoble de son centre de démonstration Bio Demo Center, l’informaticien français donne sa vision de la prochaine génération de centre de calcul. Au programme : optimisation de la topologie des serveurs ; amélioration de l’efficacité énergétique ; pilotage quotidien et en temps réel.

Bull a plus que jamais la fibre verte. En inaugurant, au cœur de la technopole de Grenoble, son centre de démonstration Bio Demo Center, l’informaticien français joue en tout cas à fond la carte de l’efficacité énergétique. Ce centre présente les solutions d’infrastructures du groupe permettant d’optimiser les centres de calcul et de les rendre plus éco-efficaces. Parmi les matériels exposés figure le serveur Novascale Bullion, les modèles les plus récents de la famille Escala de Bull.

Pour Philippe Miltin, Vice-Président de la Division Produits et Systèmes de Bull, « le Bio Demo Center confirme la maîtrise de Bull en matière d’infrastructures d’entreprise associant étroitement serveurs pour les missions critiques et technologies vertes. Notre ambition est de montrer à nos clients que nos solutions permettent de réconcilier les inconciliables d’hier : robustesse ; agilité ; disponibilité ; flexibilité ; puissance ; consommation d’énergie…».

Face à la prolifération des serveurs d’entreprise et au gaspillage irrationnel des ressources qui en découle, le Bio Demo Center présente les réponses que Bull propose aux entreprises. Il s’agit de résoudre les problématiques critiques qu’elles rencontrent, en particulier dans les domaines de la réduction de la complexité et de la fiabilisation des infrastructures, de l’agilité, de la haute disponibilité, et de la maîtrise de l’énergie.

Ce centre a pour principale vocation d’aider les clients à quantifier l’augmentation des rendements énergétiques et la diminution de l’empreinte carbone, à travers l’optimisation et la mise à jour de leurs infrastructures. Il ambitionne également de donner aux clients les clés pour automatiser l’exploitation, améliorer la qualité de service aux utilisateurs et mettre en œuvre les nouvelles architectures de type Coud privé.

Les technologies de l’information sont responsables de près de 2 % des émissions de CO2 mondial, selon Bull.

Ridha Loukil

Pour plus d'informations : http://www.bull.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Collaboration start-up-grand groupe pour l'industrie 4.0 : tracer son chemin entre le sur-mesure et le générique

Collaboration start-up-grand groupe pour l'industrie 4.0 : tracer son chemin entre le sur-mesure et le générique

Arts et Métiers Accélération a organisé, mardi 6 juillet à Station F à Paris, un événement[…]

[Video] Grâce à la simulation, Facebook apprend aux robots à s’adapter à différents terrains

[Video] Grâce à la simulation, Facebook apprend aux robots à s’adapter à différents terrains

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Cybersécurité dans le secteur de l'énergie : des infrastructures critiques à protéger

Avis d'expert

Cybersécurité dans le secteur de l'énergie : des infrastructures critiques à protéger

Plus d'articles