Nous suivre Industrie Techno

Buisard robotise entièrement sa ligne de soudage

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

,
Pour assembler deux fois plus vite ses grands sous-ensembles de cabines pour engins motorisés, cette PME a opté pour une solution sur mesure d'ABB.

Comment concilier productivité et flexibilité quand il faut assembler des pièces de grandes dimensions ? C'est la question à laquelle a été confronté Buisard, un des principaux fabricants européens de cabines pour engins motorisés destinés à l'agriculture, à la manutention et aux travaux publics. Située à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), cette PME de 400 personnes, qui fabrique plus de 25 000 cabines par an, souhaitait doubler ses capacités de soudage de sous-ensembles. L'objectif ? « Fin 2007, nous devions être capables de produire 50 sous-ensembles par jour. Il était donc impératif pour nous d'améliorer la flexibilité de l'outil de production », précise Jean-Guy Cocaign, le directeur général de l'entreprise.

Faute de trouver la main-d'oeuvre compétente, Buisard a opté pour une ligne de soudage entièrement robotisé. Il a décidé de coupler deux robots ABB à une solution de dernière génération, plus souple. À plus long terme, il prévoit de robotiser sa ligne à 100 % pour traiter de A à Z la fabrication de ses cabines.

Qualité accrue des cordons de soudure

« Nous étions satisfaits des deux robots ABB de soudage que nous utilisions depuis une dizaine d'années et, pour ce projet, nous avons donc tout naturellement sollicité le constructeur suédois », explique Jean-Guy Cocaign. « Nous avons proposé d'installer deux IRB 800, chacun associé à deux positionneurs IRBP 750 L, pour effectuer les opérations de soudage à l'arc », précise Daniel Roux, le responsable commercial d'ABB. L'IRB 800 combine astucieusement un robot de manutention (l'IRB 660) à un robot compact de soudage (l'IRB 140). Quant au positionneur IRBP 750 L, il s'agit d'un dispositif modulaire adapté aux pièces devant effectuer une rotation selon un axe horizontal.

Les avantages de cette configuration sont multiples. La disposition des cellules permet un réel gain de surface tout en offrant un volume de travail approprié au soudage des pièces de grande envergure. Elle offre aussi une qualité accrue des cordons de soudure. La sécurité des équipements et du personnel n'a pas été oubliée, avec une double protection : pour les mouvements des robots via une enceinte de travail tôlée et pour les mouvements des positionneurs grâce à une barrière immatérielle. Le système contrôle aussi la position de la potence de changement d'outillage.

L'installation a eu lieu en août 2008, pendant la fermeture d'été, dans le cadre d'un réaménagement de l'atelier de soudure. En parallèle, ABB a formé une vingtaine de salariés de Buisard à la programmation et à l'utilisation des nouveaux outils. En outre, la solution Remote Service d'ABB garantit à Buisard une surveillance en continu de ses robots en production. L'analyse des données collectées améliore ainsi la réactivité opérationnelle et permet d'établir un plan de maintenance adapté.

« Mais il ne s'agit que de la première étape du projet, précise Jean-Guy Cocaign. Pour améliorer notre efficacité industrielle, nous prévoyons d'installer de nouveaux robots dès la validation du soudage automatique de carcasses complètes. Ces robots seront également des IRB 800, couplés cette fois à un positionneur à deux axes qui portera la structure cabine. » L'ambition est de posséder, d'ici à deux ou trois ans, une ligne complète de sou-dage robotisé pour les sous-ensembles et les structures de cabines, avec transfert du process de fabrication en continu. Le projet global de l'entreprise prévoit aussi de robotiser une partie de la mise en peinture des cabines à l'horizon 2011.

EN BREF

Le problème - Flexibiliser le soudage de pièces de grandes dimensions (jusqu'à 6 mètres de long et 2 mètres de diamètre) tout en répondant à la pénurie de main-d'oeuvre. La solution - Le robot de soudage IRB 800 couplé à deux positionneurs IRBP 750 L d'ABB.

UN ROBOT PRÉCIS ET COMPACT

L'ensemble robotisé ABB à dix axes mis en place par Buisard dispose d'un rayon d'action de quatre mètres avec une précision de positionnement adaptée au process. Équipé d'un ensemble de soudage Esab fixé sur le flasque du poignet, le robot peut être amené avec précision dans la zone à souder, y compris dans les espaces difficiles d'accès. Il allie un encombrement au sol plus faible que les systèmes portiques avec une meilleure accessibilité aux équipements.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0910

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Bâtiments à énergie positive : de l'énergie à revendre

Les industriels ont mis au point de nouvelles technologies de production et de stockage pour accompagner l'avènement prochain des[…]

Optez pour l'agilité

Optez pour l'agilité

La cobolution décolle chez Airbus

La cobolution décolle chez Airbus

L'USINE 4.0 . PAGE 24

L'USINE 4.0 . PAGE 24

Plus d'articles