Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

BugJuggler, le robot géant qui jongle avec des voitures

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

BugJuggler, le robot géant qui jongle avec des voitures

© BugJuggler

Un ex-ingénieur de la Nasa cherche des investisseurs pour financer un projet de création d'un robot géant capable de jongler avec des carcasses de voitures. Loin d'être une idée farfelue, celle-ci a été mûrement réfléchie et vise à développer l'intéret du public pour la science et l'ingénierie au travers d'un projet fun et spectaculaire.

Dan Granett, un ancien ingénieur du laboratoire JPL de la Nasa (co-créateur de trois inventions brevetées) reconverti en spécialiste des effets spéciaux pour le cinéma, vient de lancer un projet dont le but est de concevoir un robot géant de 21 m capable de jongler avec des voitures de plus de 800 kg (spécifiquement des Volkswagen Coccinelles, d'où le nom "BugJuggler").

Un projet qui peut sembler démesuré mais qui n'utiliserait que des technologies éprouvées, et que Dan Granett pense pouvoir construire en un an (en mettant des universités à contribution) s'il reçoit le financement qu'il désire. Il a pour cela créé un site dédié et recherche des investisseurs, typiquement des patrons de grandes entreprises, pour obtenir les 2,3 millions de dollars qu'il estime nécessaires à l'accomplissement du projet. Il construit d'ores et déjà une réplique miniature (2,4 m de haut) d'un bras du robot, capable de jeter et rattraper un poids de 100 kg.

Un projet bien défini

Le BugJuggler, dont la structure serait en acier, utiliserait un moteur diesel pour générer la pression hydraulique nécessaire aux mouvements du robot, dont les jambes, immobiles, seraient solidement arrimées au sol. Des accumulateurs hydrauliques lui permettraient d'effectuer les mouvements rapides nécessaires au jonglage. Le tout serait contrôlé par un opérateur humain situé dans la «tête» du robot (un contrôle à distance est aussi envisagé) grâce à des gants connectés à une interface haptique capable de simuler le poids porté par le robot. L'interface sera reliée directement aux servo-moteurs contrôlant les mouvements du géant d'acier.

L'une des applications typiques du robot une fois construit serait son utilisation lors d'événements du genre «Monster Trucks», sur des terrains de terre battue permettant à un public amateur de gros engins d'admirer le spectacle à une distance respectable.

Ci-dessous une vidéo de présentation du projet :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

Dans les veines de la soufflerie Jules Verne, à Nantes, composants du bâtiment, véhicules et autres équipements industriels[…]

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Fil d'Intelligence Technologique

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Plus d'articles