Nous suivre Industrie Techno

Broadpeak rend les serveurs des opérateurs intelligents

Antoine Cappelle

Sujets relatifs :

, ,
Broadpeak rend les serveurs des opérateurs intelligents

Broadpeak propose une interface simple, masquant la complexité réelle des réseaux.

© Broadpeak

La télévision se fait de plus en plus flexible : les opérateurs de réseaux - Web et cable - doivent aujourd’hui être capables d’assurer la distribution de vidéo à la demande, ce qui complexifie la gestion des flux de données. Broadpeak, essaimage de Thomson, développe des solutions pour les y aider.

Broadpeak en bref :

Date de création : août 2010
Créateurs : Fabrice Bellanger, Pierre-Jean Guery, Dominique Colombel, Jacques Le Mancq, Pierre Parioleau et Ronan Riou
Implantation : Cesson Sévigné (35)
Effectif : 12
Site Web : http://www.broadpeak.tv/
Contact : Jacques Le Mancq
Tél : +33 6 76 12 22 02
Mail : jacques.lemancq@broadpeak.tv

Avec la croissance du trafic dû à la vidéo à la demande (VOD), les opérateurs ont besoin de gérer au mieux leur réseau. C’est à eux que s’adressent les logiciels de Broadpeak, une société créée cette année par d’anciens employés de Thomson. « Il s’agît d’éviter la congestion », explique Fabrice Bellanger, l’un des six co-fondateurs. Pour cela, les opérateurs installent sur leurs serveurs un logiciel capable de répartir les contenus en fonction de leur popularité. Si une vidéo est très demandée dans une zone géographique, il peut la déplacer automatiquement dans un serveur plus proche.

L’intérêt pour les opérateurs : « Notre solution leur permet de réaliser des économies, car le trafic est mieux réparti. Ils peuvent donc vendre un réseau plus performant aux fournisseurs de contenu », continue Fabrice Bellanger. De plus, l’interface simple proposée par Broadpeak « masque la complexité du réseau. Les opérateurs utilisent en général des logiciels qu’ils ont développés eux-mêmes. Mais avec l’explosion du trafic dû à la vidéo à la demande, ils ont besoin rapidement de solutions clé en main : c’est ce que nous leurs proposons ».

Réparer les pertes de données

Autre compétence de Broadpeak : garantir la qualité du réseau, en réparant les informations endommagées par le transport. « Les décodeurs sont capables d’analyser les pertes de paquets en ligne et de renvoyer l’information au serveur », détaille Fabrice Bellanger. « Notre logiciel installé sur le serveur peut renvoyer le contenu en quelques millisecondes, avant qu’il ne soit décodé ». Ainsi, pas de perte de qualité de l’image pour l’utilisateur.

La société a été créée en août dernier, mais sa technologie a eu le temps de murir. Les six co-fondateurs avaient commencé à la mettre au point en 2006, alors qu’ils travaillaient chez Thomson. L’entreprise ayant décidé de laisser de côté cette partie de ses activités, les six collègues continuent de développer leurs logiciels en essaimage. En juin dernier, ils sont lauréats du concours Oséo. Ils quittent Thomson, devenu Technicolor, et créent Broadpeak. L’entreprise, lauréate 2010 du concours du ministère de la recherche, compte aujourd’hui 12 salariés, et espère arriver à une quinzaine d’ici la fin de l’année.

Antoine Cappelle

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un pas de plus vers l'Internet quantique avec l'émission de photons intriqués par le nanosatellite SpooQy-1

Un pas de plus vers l'Internet quantique avec l'émission de photons intriqués par le nanosatellite SpooQy-1

SpooQy-1, un CubeSat 3U en orbite basse depuis un an, a démontré sa capacité à générer des paires de photons[…]

01/07/2020 | OptiqueSpatial
C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Avec 74 satellites en orbite, OneWeb fait faillite

Avec 74 satellites en orbite, OneWeb fait faillite

Plus d'articles