Nous suivre Industrie Techno

Brevet : Google planche sur un ours en peluche connecté (et déjà critiqué)

Brevet : Google planche sur un ours en peluche connecté (et déjà critiqué)

© US Patent Office

La firme de Mountain View a déposé un brevet décrivant une peluche connectée bardée de capteurs. Le jouet serait capable d'interagir avec ses utilisateurs mais pourrait aussi être utilisé comme une télécommande universelle pour piloter les autres objets connectés de la maison. Si pour l'heure Google n'a pas précisé si, oui ou non, ce projet fera l'objet d'une commercialisation, ce Teddy Bear 2.0 fait déjà l'objet de nombreuses critiques. 

Des jouets intelligents. Voici la nouvelle lubie de la firme de Mountain View. L’US Patent & Trademark Office (l'instance américaine qui délivre les brevets) a publié le 21 mai dernier un brevet portant sur des jouets connectés déposé par Google en février 2012, il y a déjà donc plus de trois ans.  

Le brevet en question comprend plusieurs dessins qui présentent notamment un ours en peluche bardé de capteurs : des caméras dans les yeux, des micros dans les oreilles, un haut-parleur dans la bouche et un moteur dans le cou.

D’après le document, ce Teddy Bear 2.0 serait capable d’interagir avec ses utilisateurs en répondant aux questions et en adoptant des comportements proches de l’humain (ouvrir les yeux, incliner ou se gratter la tête, fixer un objet, froncer les sourcils) pour manifester des émotions comme la surprise, la curiosité, l’intérêt ou encore l’ennui.

Outre ces fonctionnalités, le jouet intelligent, qui pourrait également prendre la forme d’un petit lapin, pourrait se transformer en télécommande universelle pour piloter les autres objets connectés de la maison grâce à une connexion Wi-Fi ou Bluetooth. Selon le brevet, la peluche connectée permettrait de lancer un programme TV ou une playlist, de contrôler à distance le lecteur DVD ou encore le thermostat de la maison, les lumières et les volets électriques d'une pièce.

Teddy The Guardian : l'autre ours en peluche connecté

Rédigé, entre autres, par Richard Wayne Davaul, le brevet souligne la volonté de Google de rendre ce nouvel objet connecté "mignon"  afin de favoriser la plus large adoption possible à la maison, y compris par les plus jeunes membres de la famille. Des précisions qui ont déclenché de nombreuses critiques. Comme le souligne un article de la BBC, le Centre pour la démocratie et la technologie a vivement réagi à cette annonce. Ce groupe de recherche pour la protection de l’enfant aux Etats-Unis estime, en effet, que les parents devront être particulièrement vigilants dans les années à venir sur ce type de jouet, que Google commercialise ou non son projet, en ajoutant que les entreprises responsables devront être totalement transparentes sur les informations qui seront collectées via ces appareils.

En Croatie, une jeune start-up a, elle aussi, développé un ours en peluche connecté. Baptisé Teddy The Guardian, le jouet a toutefois été imaginé dans un tout autre contexte. Doté de différents capteurs, il permet de mesurer les différents indicateurs vitaux des enfants qui jouent avec lui. Reliée à une application mobile dédiée, la peluche collecte et envoie directement aux professionnels de santé une batterie de données (rythme cardiaque, niveau de stress, température du corps) des jeunes patients, souvent plus difficiles à examiner.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Equipé d’une caméra et de capteurs de force, le nouveau robot du MIT apprend rapidement la meilleure façon[…]

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Fake news : ces technologies qui les traquent

Fake news : ces technologies qui les traquent

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles