Nous suivre Industrie Techno

Brain Explorer, l’appli qui simplifie le cerveau

Ludovic Fery
Brain Explorer, l’appli qui simplifie le cerveau

Plus de 20 000 gènes peuvent être localisés dans 1 000 zones anatomiques

© Allen Institute for Brain Science

L’Allen Institute for Brain Science vient de publier sa première carte génétique du cerveau, désormais en libre accès via le logiciel Brain Explorer. Un outil précieux pour la compréhension du cerveau, ou encore le développement de médicaments.

La complexité du cerveau humain en fait un organe difficile à modéliser dans son ensemble. L’Allen Institute for Brain Science vient pourtant de publier sa première carte génétique, désormais en libre accès via le logiciel Brain Explorer.

En entrant le nom d’un gène, l’utilisateur peut localiser, parmi 1 000 zones anatomiques différentes, l’endroit exact où il s’exprime. Deux organes humains ont été nécessaires à la réalisation du premier atlas génétique du cerveau.

Le projet, financé par le fondateur de l’Institute for Brain SciencePaul Allen, numéro 2 de Microsoft, a coûté 55 millions de dollars. Initiés ou amateurs peuvent y accéder en installant le logiciel Brain Explorer. Un outil précieux pour la compréhension du cerveau, ou encore le développement de médicaments. 
 
Il faut distinguer cet atlas du projet Blue Brain de l’Ecole Fédérale Polytechnique de Lausanne, qui vise à modéliser les 100 milliards de neurones du cerveau.   

Ludovic Fery

Pour installer le logiciel Brain Explorer : http://human.brain-map.org 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles