Nous suivre Industrie Techno

Bpifrance et France Industrie s'allient pour rapprocher start-up deeptech et grands industriels

MANUEL MORAGUES

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Bpifrance et France Industrie s'allient pour rapprocher start-up deeptech et grands industriels

McPhy, start-up deeptech issue du CNRS, choisira cet été le site de sa future grande usine de production de masse de ses électrolyseurs.

© McPhy

Bpifrance et France Industrie ont annoncé ce 1er avril un partenariat stratégique pour favoriser les collaborations entre les start-up deeptech et les grandes entreprises industrielles. En particulier pour faciliter l'industrialisation des innovations de rupture portées par les start-up.

Rapprocher start-up deep tech et grands industriels. C'est l'objectif du partenariat stratégique annoncé ce 1er avril par Bpifrance et France Industrie. Les deux organisations veulent aider les quelque 500 start-up deeptech françaises et les grands groupes industriels à mieux se comprendre et mieux collaborer. L'enjeu ? Permettre aux innovations de rupture portées par les deeptech de se déployer pleinement et de se traduire en développements industriels.

Ce partenariat a été lancé en même temps que la plateforme Tech in Fab, portail d'information et de mise en relation entre start-up et PME et ETI industrielles, lors d'un événement en présence de la ministre chargée de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher et du secrétaire d'Etat à la Transition numérique Cédric O.

"ADN commun"

« Ces annonces sont le début d'un mouvement assez profond de rapprochement entre start-up et entreprises industrielles, a déclaré, en amont de l'événement à la presse, Paul-François Fournier, directeur exécutif de Bpifrance en charge de l’Innovation. Nous avons lancé la French Tech forts de la conviction qu'après des décennies d'innovation portée par les grandes filières industrielles, les start-up pouvaient apporter un nouveau moteur à l'innovation. Aujourd'hui, la French Tech est devenue plus mature et doit se rapprocher des entreprises industrielles."

Ce rapprochement est d'autant plus logique pour les start-up deeptech que "nous considérons que ces start-up deeptech et les entreprises traditionnelles de l'industrie ont un ADN commun. La dichotomie n'a pas de sens", a insisté Paul-François Fournier. Un constat partagé par Vincent Moulin-Wright, directeur général de France Industrie, pour qui "les start-up deep tech forment un vivier de champions de demain mais aussi un vivier de souveraineté technologique avec leurs innovations de rupture".

Publication d'un mémorandum de collaboration entre deeptech et industrie

Concrètement, les deux partenaires ont annoncé la publication en avril d'un mémorandum de collaboration entre start-up deeptech et grands groupes, produit en partenariat avec l'INPI (Institut national de la propriété industrielle. "Nous voulons leur permettre d'aller vite en s'appuyant sur un modèle qui traite les problèmatiques classiques (IP, partage de données, visibilité…) qui se posent dans la contractualisation d'une relation, a résumé Vincent Moulin-Wright. Start-up et grands groupes ne nous ont pas attendu, mais nous lançons un catalyseur pour que cela aille plus vite."

Pour Paul-François Fournier, le besoin de collaboration est particulièrement crucial lors d'un "moment de maturité pour une start-up deeptech qui est celui de l'industrialisation". Et d'expliquer : "Cela passe en général par une usine pilote, proche de la start-up et donc non délocalisable. Ces petites usines ont besoin des compétences et des savoir-faire des industriels traditionnels. C'est ce premier moment de l'industrialisation que vise en particulier notre initiative."

"Tech Factory" et Manifeste

Ce mémorandum fait partie du premier axe d'action du partenariat, la production d'outils d'aide à la collaboration. Le deuxième axe consiste en l'organisation d'événements et programmes autour de cette collaboration et le troisième porte sur des discussions techniques pour, en lien avec l'Etat, lever les freins au développement de l'écosystème deeptech, selon les partenaires.

Ces actions, précise Vincent Moulin-Wright, pourront s'appuyer sur un club nouvellement créé de 18 dirigeants de start-up deeptech, baptisé "Tech Factory". Auquel répond un "Manifeste des grandes entreprises pour les start-up", signé par 26 grands industriels.

 


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Blockchain : Renault accélère la mise en conformité grâce à la plate-forme Xceed

Dossiers

Blockchain : Renault accélère la mise en conformité grâce à la plate-forme Xceed

Le constructeur automobile Renault a développé la plate-forme Xceed pour faciliter la gestion de la conformité de ses[…]

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Dossiers

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

« L’électrification d'un procédé thermique comme la pasteurisation apporte un gain significatif pour l'industrie », pointe Youmna Romitti du Cetiat

« L’électrification d'un procédé thermique comme la pasteurisation apporte un gain significatif pour l'industrie », pointe Youmna Romitti du Cetiat

Blockchain : Tradelens révolutionne le suivi du fret maritime

Dossiers

Blockchain : Tradelens révolutionne le suivi du fret maritime

Plus d'articles