Nous suivre Industrie Techno

Bourget 2015 : Snecma prépare les lignes de production du LEAP

Bourget 2015 : Snecma prépare les lignes de production du LEAP

Chaque ligne est prévue pour l'assemblage de 500 moteurs LEAP par an

© DR

Mouvements assistés, projection laser, réalité virtuelle, outils connectés, Snecma met tous les atouts dans son jeu pour assurer une montée en cadence rapide de ses deux lignes de production du moteur LEAP. Objectif atteindre les 900 moteurs par an sur le site de Villaroche d’ici 2020.

Alors que les premiers exemplaires sortiront des chaînes de montage seulement dans un an, le nouveau moteur LEAP (Leading Edge Aviation Propulsion) de CFM International, société commune 50/50 entre Snecma (Groupe Safran) et GE, n’arrête pas d’engranger les succès. Au total plus de 8 900 commandes et intentions de commandes ont déjà été enregistrées. Il est vrai qu’il est destiné à trois avions vedettes du moment, l’Airbus A320neo, le Boeing 737 MAX et le Comac C919.

Pour relever le véritable défi industriel que va représenter sa production en très grande série, CFM International prépare ses futures lignes de production et sa Supply Chain pour une montée en cadence très rapide. Sur la génération précédente de moteur, le CFM56 produit à plus de 23 000 exemplaires, il a fallu attendre 12 ans pour atteindre une cadence de 1 600 moteurs par an. Avec le LEAP, CFM International entend atteindre une cadence de 1 800 moteurs pas an en seulement 4 ans.

Des ‘‘pulse lines’’ prévues pour 500 moteurs/an

Snecma, qui est responsable sur le site de Villaroche (Seine-et-Marne) de l’assemblage final de la moitié des moteurs produits par CFM International dans le monde, va créer deux nouvelles lignes d’assemblage dédiées au LEAP, aux côtés des deux lignes existantes de production des CFM56. Ces ‘‘pulse lines’’ (lignes d’assemblage pulsées) de 60 mètres de long sur 20 mètres de large auront une capacité de 500 moteurs par an et par ligne, et permettront d’assembler les 3 versions du LEAP. Opérationnelles respectivement en janvier 2017 et début 2018, elles permettront à Snecma d’être en mesure d’assembler jusqu’à 1 000 moteurs par an à Villaroche, soit plus de 4 moteurs par jour. L’emplacement pour une troisième ligne d’assemblage a aussi été prévu de afin d’augmenter si nécessaire la capacité de production.


                Une ligne en U de 60 m de long avec une douzaine de postes de travail

Les deux ‘‘pulse lines’’ du CFM56, mises en service en 2009, avaient déjà permis de réduire le temps d’assemblage d’un moteur de 30 %. Les deux nouvelles lignes d’assemblage du LEAP prolongent cette démarche en prenant en compte les retours d’expérience et les recommandations des opérateurs pour améliorer significativement l’ergonomie des postes de travail. Elles vont aussi bénéficier de nombreuses innovations technologiques. Les mouvements des moteurs seront gérés via des écrans tactiles, la manutention aérienne par balancelles permettra la rotation des moteurs sur leur axe horizontal (brevet exclusif Snecma), afin de supprimer le travail en hauteur. Les positionnements des équipements sur les moteurs seront assistés par des systèmes de projection laser et de réalité virtuelle, enfin les opérateurs disposeront d’outils connectés.

« Ces deux lignes représentent un investissement compris entre 5 et 10 millions d’euros, explique Cédric Goubet, directeur général de la division moteurs civils chez Snecma. Depuis le début du projet du LEAP, nous avons investi 200 millions d’euros dans de nouvelles capacités de production ». Il est vrai que le jeu en vaut la chandelle car le marché mondial pour ce type de moteurs est estimé entre 40 et 45 000 à livrer d’ici 2034.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Romain Bottan (BoostAerospace) : « Les PME aéronautiques doivent être aidées pour se protéger des cyberattaques »

Romain Bottan (BoostAerospace) : « Les PME aéronautiques doivent être aidées pour se protéger des cyberattaques »

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

La filière aéronautique normande s’associe à AirCyber, le dispositif de cyber-protection de BoostAerospace

La filière aéronautique normande s’associe à AirCyber, le dispositif de cyber-protection de BoostAerospace

Plus d'articles