Nous suivre Industrie Techno

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Kevin Poireault
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

© Bosch Rexroth

Avec la plate-forme ctrlX Automation, constituée de nouvelles briques matérielles et logicielles, Bosch Rexroth renouvelle ses composants d’automatismes vieux de 15 ans et plus. Avec deux ambitions : favoriser la modularité et la flexibilité des fonctions d’automatisation et s’ouvrir à un maximum de protocoles de communication.

C’est une nouvelle ère qui s’annonce chez Bosch Rexroth, la filiale spécialisée dans l’automatisation de l’équipementier industriel allemand Bosch. La société se dote d’une toute nouvelle gamme de composants d’automatismes (contrôleurs, commutateurs, interface homme-machine, PC industriels…), baptisée ctrlX Automation.

Au cœur de cette nouvelle plate-forme, annoncée le 9 octobre comme « une passerelle entre l’industrie et l’internet des objets (IoT) » se trouvent, côté matériel, ctrlX Core, et côté logiciel, ctrlX Works.

CtrlX Core, une plate-forme hardware modulable

Le premier se présente sous la forme d’un composant unique, muni d’un CPU multicoeurs haute performance (8 cœurs, 64 bits) – « le processeur le plus puissant que l’on puisse offrir », insiste Philippe Gérard, responsable produit et marché au sein de Bosch Rexroth. CtrlX Core peut être intégré dans des variateurs, des contrôleurs ou encore des PC industriels « afin de répondre au mieux aux attentes spécifiques des clients », ajoute-t-il. CtrlX Core est équipé d’un système d’exploitation (OS) Linux particulièrement adapté aux appareils IoT, Ubuntu Core.



Pour ce qui est de la partie logicielle, ctrlX Works, « tout est composé en applications, développe Philippe Gérard. Vous ajoutez chaque fonction dont vous avez besoin une par une ». Via ctrlX Works, Bosch Rexroth assure pour ses clients – parmi lesquels le groupe Bosch lui-même – l’accès sécurisé de ctrlX Device Portal, « un portail web destinés aux constructeurs de machines qui permet d'administrer leur flotte d'équipements afin de lancer des mises à jour d'applications (sur le ctrlX App store) et distribuer les mises-à jour de sécurité, mais aussi sauvegarder le programme machine ou prendre la main d'un équipement à distance si la connexion se fait par VPN », énumère le représentant de la société allemande.

Programmer des applications industrielles avec les langages les plus adaptés

CtrlX Automation est un changement de fond par rapport aux anciennes gammes d’automatismes de Bosch Rexroth, « dont la dernière avait une quinzaine d’années », rappelle Philippe Gérard. « Traditionnellement, quand vous développez une application destinée à un automate, vous utilisez le langage utilisé pour programmer l’automate. Avec ctrlX Automation, on vous laisse la possibilité de programmer avec le langage le plus adapté. »

Concrètement, les anciens contrôleurs fournis par Bosch Rexroth étaient dotés de CPU parfois moins puissants, avec un OS maison et étaient compatibles avec certains environnements de développement pour les automatismes, comme l’open source Controller Development System (CoDeSys). « Avec ctrlX Automation, tout ceci est toujours possible, mais vous pourrez aussi, si vous le voulez, développer des fonctionnalités en C, C#, C++, Java, Python – très populaire pour les applications d’intelligence artificielle – ou des langages dédiés à la programmation industrielles, comme Blockly, IEC61131, PLCopen et G-Codee. »

CtrlX Automation veut aussi favoriser l’interconnectivité : « Elle prend en charge une trentaine de protocoles de communications, parmi lesquels OPC UA, MQTT, ProfiNet, Ethernet IP, EtherCAT ou encore IO-Link et nous sommes prêts à implémenter la capacité à supporter de nouveaux protocoles, comme OPC UA TSN ou encore la 5G », assure enfin Philippe Gérard.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Wallix renforce sa présence en région et s’attaque à la cybersécurité industrielle et à l'IoT

Wallix renforce sa présence en région et s’attaque à la cybersécurité industrielle et à l'IoT

On le sait désormais : le Campus cyber ambitionne de tisser un cyber-réseau en région. Un travail qu’a déjà[…]

« A La Défense, le Campus cyber accueillera 60 sociétés dès septembre 2021 », annonce Michel Van Den Berghe

« A La Défense, le Campus cyber accueillera 60 sociétés dès septembre 2021 », annonce Michel Van Den Berghe

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

Comment fonctionne PapAI, la nouvelle plate-forme d’IA de la start-up française Datategy, en 5 étapes clés

Comment fonctionne PapAI, la nouvelle plate-forme d’IA de la start-up française Datategy, en 5 étapes clés

Plus d'articles