Nous suivre Industrie Techno

Bosch Rexroth défend l’hydraulique

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Alors que le secteur de l'hydraulique est confronté à une vive la concurrence de l’électromécanique, lors d’un forum technique Bosch Rexroth a rappelé les contraintes liées aux centrales hydrauliques, le niveau so

Bosch Rexroth organisait le 5 mai dernier dans son usine de Vénissieux un forum technique consacré aux centrales hydrauliques. Il réunissait une cinquantaine de responsables techniques d'entreprises de tous secteurs d'activité.

Beaucoup d'industriels ont tendance à réaliser eux-mêmes leurs centrales hydrauliques sans trop se préoccuper des contingences extérieures, alors qu'il s'agit d'une installation stratégique et que de nombreuses contraintes sont à respecter.

L'une des contraintes est le bruit. Le niveau sonore des centrales hydrauliques à débit maximal ne doit pas dépasser un certain seuil.

Une nouvelle directive européenne sur la protection sonore, se substituant à l'ancienne directive 'Bruit' 86/188/CEE, est entrée en application le 15 février 2003. Cette nouvelle directive 2003/10/CE doit être transcrite dans le droit national avant le 15 février 2006.

Toute entreprise doit veiller à ce que chaque investissement respecte les obligations, même pour les anciennes installations, ce qui concerne beaucoup de monde. '50 % des centrales ont un problème de niveau de bruit', signale Kurt Dannegger, directeur de l'activité Hydraulique Industrielle de Bosch Rexroth SAS.

Le principe est basé sur le cumul des niveaux de bruit de plusieurs sources. Grosso modo, la valeur maximale fixée par la législation nécessite de fournir des instructions aux constructeurs qui disposent donc de spécifications pour leurs machines.

En raison de cette contrainte, les exigences vis-à-vis de l'hydraulique imposent un maximum pour la centrale. Les anciennes valeurs étaient de 85 dB(A) pour l'installation, 78 dB(A) pour la machine et 75 dB(A) pour la centrale. Les valeurs vont passer respectivement à 80, 74 et 70 dB(A).

La pompe qui constitue la source sonore doit présenter un niveau sonore suffisamment bas. Ensuite, la principale difficulté vient de l'ensemble des constituants : tuyaux, supports, valves, châssis… et des différents modes de transmission : solidien, hydraulique et aérien qui ne font pas que s'additionner mais peuvent amplifier le phénomène. D'où les précautions à prendre.

Bosch Rexroth répond à ces exigences par des 'centrales silence' munies de capots, mais de maintenance facile et modulables. La réduction des émissions sonores est significative, si bien que la combinaison de plusieurs générateurs de bruit ne dépasse pas 76 dB(A).

Ces centrales présentent également l'avantage d'être entièrement compatibles avec l'ISO 14001 et sont à la demande munies d'un bac de rétention de façon à répondre à des exigences nouvelles supplémentaires visant à éviter tout déversement accidentel.

François-Xavier Lenoir

Site Internet
- www.boschrexroth.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles