Nous suivre Industrie Techno

Boeing : un avion spatial pour des vols commerciaux

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Boeing : un avion spatial pour des vols commerciaux

© Boeing

Les programmes spatiaux privés prennent de plus en plus d'importance à mesure que les budgets gouvernementaux s'amenuisent. Et si SpaceX se concentre sur la collaboration gouvernementale, d'autres, comme Virgin Galactic, se dédient au tourisme spatial. L'avioneur Boeing quant à lui ne limite pas ses options : l'entreprise travaille à la déclinaison d'une capsule qu'elle réalise pour la Nasa afin de l'adapter aux vols commerciaux.

Le géant de l'aéronautique Boeing a dévoilé mercredi dernier le concept de la cabine d'un futur avion spatial conçu pour des vols commerciaux. Cette cabine est une version remaniée de celle que Boeing a développée pour la capsule CST-100, un projet réalisé pour la Nasa et dont le but est d'acheminer des astronautes vers et depuis la Station spatiale internationale.

La capsule CST-100, qui est conçue pour être lancée par une fusée Atlas 5, est en compétition avec d'autres propositions dans le cadre du programme visant à remplacer la navette spatiale américaine, qui a été décommissionnée en juillet 2011. Le choix de la ou des entreprises qui seront amenées à poursuivre le programme dans sa phase finale se fera en août prochain, avec en ligne de mire un statut opérationnel en 2017. La continuation du développement parallèle d'un avion spatial commercial par Boeing dépendra largement de ce choix.

UN DESIGN ADAPTÉ

Boeing compte apporter son expertise dans la conception d'intérieurs de véhicules de transport aérien pour proposer une expérience supérieure à ce qui se fait habituellement, et considère d'ailleurs sa capsule CST-100 comme surpassant déjà largement les designs actuels. Pour la capsule CST-100 à destination de la Nasa, Boeing avait conçu une cabine capable d'accueillir quatre membres d'équipage, avec une cinquième place de disponible soit pour une personne supplémentaire, soit pour la cargaison. Le modèle commercial pourrait quant à lui contenir jusqu'à neuf places dans la section basse, plus une dixième pour le pilote.

Ces paramètres dépendront de l'espace de stockage nécessaire à chaque passager, trois des sièges étant susceptibles d'être remplacés par des conteneurs de stockage. La conception des sièges prend également en compte le temps que les passagers passeront dedans, et notamment le besoin d'avoir autant d'espace que possible pour se déplacer une fois en micropesanteur. Concernant la visibilité, point de hublots pour les passagers, mais un écran connecté à des caméras situées à l'extérieur de l'engin. Seul le poste de pilotage disposera de panneaux de verre épais.

Reste une question : des vols spatiaux commerciaux, mais à quelle destination ? Bigelow Aerospace pourrait avoir la réponse. Ce spécialiste des habitats spatiaux développe depuis des années des technologies de modules "gonflables", et compte mettre en orbite son modèle BA-330 d'ici fin 2016. Un espace de 330 m3 (13,7 m de long pour 6,7 m de large) qui sera mis à disposition de la recherche industrielle et commerciale et pourra également servir à des fins de tourisme spatial. La faisabilité du projet est cependant conditionnée par la capacité d'autres entreprises à atteindre ces modules et à y acheminer des personnes et de l'équipement. Une interdépendance qui n'échappe à aucun des acteurs impliqués dans ces projets.

Ci-dessous l'une des images de la cabine fournies par Boeing à Space.com :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

Le 11 novembre, Space X, l’entreprise d’Elon Musk, a mis 60 nouveaux satellites en orbite pour sa constellation Starlink. Ils[…]

12/11/2019 | SpatialInternet
Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles