Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Boeing QF-16 : piloté à distance, il évite un missile en vol

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Boeing QF-16 : piloté à distance, il évite un missile en vol

© Boeing

Boeing modifie des vieux F-16 pour le compte de l'armée de l'air américaine pour les rendre pilotable à distance. L'occasion de faire revoler ces chasseurs pour quelques dernières missions dans le cadre d'entraînements au combat ou de calibrage de systèmes de défense anti-aérienne. Illustration en vidéo lors du premier exercice d'un QF-16 comme cible d'un tir de missile.

Boeing modifie les vieux F-16 de la base aérienne de Davis-Monthan (Arizona) pour en faire des drones qui seront utilisés lors de missions d'entraînement au combat. Renommés QF-16, ils permettent aux troupes de s'entraîner contre des cibles "sérieuses", capables d'atteindre des vitesses supersoniques (1 800 km/h au maximum) et de supporter des accélérations de 9 g, sans avoir à prendre de risques. Deux pilotes peuvent contrôler l'appareil à distance depuis une base au sol. C'est dans cette manoeuvrabilité supérieure que réside l'intérêt de ces QF-16 par rapport à des drones conventionnels.

Après un premier vol qui a eu lieu en mai 2012, le QF-16 a vécu son premier exercice en tant que cible d'un missile. Dans la vidéo ci-dessous, on peut voir un exercice de tir au cours duquel un missile sol-air est lancé pour intercepter une cible en approche rapide. Le missile ne touche pas le QF-16 pour éviter de le détruire, mais les données enregistrées par les deux appareils confirment qu'en situation réelle l'avion de chasse aurait été atteint. Six avions ont été modifiés pour le moment, pour le compte de l'armée de l'air américaine (US Air Force). 126 appareils sont prévus au total, qui prendront la suite des QF-4 vieillissants utilisés actuellement.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec Madras, Airbus et l'IRT Jules Verne emmènent les composites vers la haute cadence

Avec Madras, Airbus et l'IRT Jules Verne emmènent les composites vers la haute cadence

Le 13 février, Airbus, Fives, Loiretech et l'IRT Jules Verne ont inauguré la ligne de fabrication Madras dédié[…]

Absorption du CO2, économie circulaire et cyberattaques... Les meilleures innovations de la semaine

Absorption du CO2, économie circulaire et cyberattaques... Les meilleures innovations de la semaine

Résilience et intelligence artificielle au cœur du congrès ERTS 2020 à Toulouse

Résilience et intelligence artificielle au cœur du congrès ERTS 2020 à Toulouse

Norimat adapte le frittage flash à la production de pièces complexes

Norimat adapte le frittage flash à la production de pièces complexes

Plus d'articles