Nous suivre Industrie Techno

Blue Origin dévoile son alunisseur Blue Moon

Blue Origin dévoile son alunisseur Blue Moon

La version "cargo" de l'alunisseur Blue Moon peut emmener 3,6 tonnes de charge utile.

© Twitter // @blueorigin

L’américain Blue Origin développe depuis trois ans un alunisseur pour emmener des charges utiles et des personnes sur la Lune. Son patron, Jeff Bezos, l’a présenté au public lors d’une conférence le 9 mai. Pour le propulser, un nouveau moteur, baptisé BE-7, a également été présenté.

Les Etats-Unis ont l'ambition d'envoyer de nouveau des astronautes sur la Lune d’ici 2024. Et Jeff Bezos entend être de la partie. Le 9 mai, le patron de Blue Origin a dévoilé l’alunisseur Blue Moon, développé par ses équipes depuis trois ans. Le patron de l’entreprise d’astronautique, également fondateur et principal actionnaire d'Amazon, a présenté sur scène une version « cargo » de son engin, capable de déposer 3,6 tonnes de charge utile sur la Lune. Mais l'entrepreneur américain a précisé que ses équipes avaient travaillé sur une version plus large pour le transport habité capable d’emmener 6,5 tonnes.

Développé depuis trois ans également et conçu pour Blue Moon, un nouveau moteur de la gamme Blue Origin a été dévoilé. Après BE-3 et BE-4 qui propulsent ses lanceurs New Shepard et – d’ici 2021 – New Glenn, place à BE-7. Utilisant un mélange d’ergols d’oxygène et d’hydrogène liquides, ce nouveau moteur « en grande partie imprimé en 3D » aura une impulsion spécifique de 453 secondes et fournira une poussée de 40 kN ajustable. Le patron de Blue Origin précise que le caractère ajustable est « critique » pour fournir la bonne poussée à un alunisseur dont la masse passe de 15 tonnes (33 000 livres) à 3 tonnes (7 000 livres) lorsqu’il brûle son carburant. Le BE-7 sera testé pour la première fois cet été.

L’hydrogène stocké à bord servira également à alimenter les piles à combustibles de 2,5 kW. « Nous avons préféré les piles à combustibles plutôt que les panneaux solaires car nous voulons survivre pendant les nuits lunaires qui durent deux semaines », a précisé Jeff Bezos.

Enfin, le patron de Blue Origin a indiqué que Blue Moon serait capable de se poser avec une précision inférieure à 23 mètres (75 pieds). Afin de se repérer, il utilise un système de machine learning alimenté par des images du sol lunaire cartographié.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

Le 11 novembre, Space X, l’entreprise d’Elon Musk, a mis 60 nouveaux satellites en orbite pour sa constellation Starlink. Ils[…]

12/11/2019 | SpatialInternet
Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles