Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Martin Clavey
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Blockchain : Pourquoi Hyperledger Fabric s'est imposé chez les industriels

Le client propose une transaction (1). Certains pairs approbateurs simulent cette transaction en utilisant le smart contract spécifié par le client et lui renvoient leur résultat en y ajoutant leur signature. Cette étape, propre à Hyperledger Fabric, permet notamment de gérer des transactions parallèles avec différents ensembles d’approbateurs (2). Le client récupère toutes ces réponses, vérifie leur cohérence et ajoute la signature de chaque approbation à la transaction (3). Il soumet ensuite la transaction au réseau d’ordonnanceurs (4). Celui-ci collecte les transactions, les ordonne et en forme des blocs (5). Pour chaque entreprise membre de la blockchain, un ordonnanceur extrait et diffuse les nouveaux blocs de transactions à tous les pairs (6). À la réception d’un bloc, chaque pair vérifie que chaque transaction a bien été approuvée par l’ensemble de pairs approbateurs prévus et vérifie qu’il n’y a pas de conflit entre les transactions (7). Si toutes les transactions d’un bloc sont valides, le pair ajoute le bloc à son registre (8).

© Florent Robert / Industrie et Technologies

Cinq ans après sa création par la Fondation Linux, Hyperledger Fabric est devenu l’outil privilégié des industriels, notamment grâce au soutien intéressé d’IBM.

Utilisé dans des centaines de projets, Fabric, le framework phare d’Hyperledger, domine les applications de la blockchain pour l’industrie. Contrairement aux blockchains publiques comme Bitcoin ou Ethereum, Hyperledger, créé en décembre 2015 par un large consortium d’éditeurs, ne propose pas un seul réseau blockchain, mais des structures logicielles open source, des frameworks, facilitant l’utilisation des outils développés dans l’univers de la blockchain pour créer son propre réseau. Ces outils permettent à des entreprises d’un même secteur, regroupées en un consortium, de partager des informations entre elles de manière sécurisée tout en restant maîtresses du niveau de confidentialité qu’elles leur attribuent. Si d’autres frameworks comme Corda du consortium 3C ou Ethereum existent, Hyperledger Fabric est celui qui a réellement décollé dans l’industrie.

IBM, premier contributeur avec plus de 700 projets

Ce succès est notamment lié à la participation très active d’IBM. Hyperledger Fabric doit en effet beaucoup à la multinationale américaine. Avec plus de 700 projets clients utilisant le framework et sa participation majeure dans l’écriture du code, IBM a rapidement mis la main sur la conduite de ce projet open source. « Nous sommes le premier contributeur du code de ce framework », se félicite Luca Comparini, responsable blockchain chez IBM France. L’actuel président du comité de pilotage technique d’Hyperledger n’est autre qu’Arnaud Le Hors, spécialiste de l’open source et des standards chez IBM. La structuration d’un écosystème autour du framework réunissant près de 300 acteurs du secteur, et non des moindres, parmi lesquels Cisco, Intel et plus récemment Verizon, a ancré solidement cette solution de blockchain dans les usages des industriels. En témoigne le projet TradeLens, qui regroupe une bonne partie du fret maritime mondial.

Dès sa création, l’objectif d’Hyperledger Fabric était de bénéficier de tous les avantages de la blockchain, la confiance et la décentralisation notamment, tout en écartant les caractéristiques des blockchains publiques dont se méfient, a priori, les industriels : l’anonymat des utilisateurs, la transparence des transactions, l’incertitude de l’enregistrement d’une transaction et la lenteur. Le framework permet de monter des projets non publics de consortium entre un certain nombre d’acteurs tout en maintenant une gestion décentralisée.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1042

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Efficacité énergétique : trois innovations de procédés industriels présentés lors du colloque d'Allice

Efficacité énergétique : trois innovations de procédés industriels présentés lors du colloque d'Allice

L’Alliance industrielle pour la compétitivité et l'efficacité énergétique (Allice) a organisé, les[…]

Comment les ondes térahertz scrutent la production

Comment les ondes térahertz scrutent la production

Blockchain : Renault accélère la mise en conformité grâce à la plate-forme Xceed

Dossiers

Blockchain : Renault accélère la mise en conformité grâce à la plate-forme Xceed

« L’électrification d'un procédé thermique comme la pasteurisation apporte un gain significatif pour l'industrie », pointe Youmna Romitti du Cetiat

« L’électrification d'un procédé thermique comme la pasteurisation apporte un gain significatif pour l'industrie », pointe Youmna Romitti du Cetiat

Plus d'articles