Nous suivre Industrie Techno

Biotechs : la Bretagne se met en réseau

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Biotechs : la Bretagne se met en réseau

Le réseau Bretagne Biosciences compte une vingtaine d'adhérents

© DR

Le réseau Bretagne Biosciences créé en octobre 2010 compte à ce jour une vingtaine d’adhérents. Découvrez l'identité et le cœur de métier de ces jeunes pousses installées sur le territoire breton.

Bretagne Biosciences a vu le jour en novembre 2010 sur l’initiative de trois entrepreneurs en  biologie : Franck Zal, pdg d’Hemarina à Morlaix (29), Nathalie Melaine, pdg d’Innova Proteomics à Rennes (35), et Marc Hémon, gérant d’Yslab à Quimper (29). La région, qui compte 150 sociétés de biotechnologies, mais aussi le cluster Capbiotech, est propice à ce type d’infrastructure.

L’objectif est de rendre davantage visible le secteur des biotechnologies en Bretagne, de conseiller les jeunes entrepreneurs et de favoriser les échanges entre les différents adhérents du réseau. Des débats et des tables rondes seront organisés régulièrement.

Voici, dans l’ordre alphabétique, la liste des entreprises déjà adhérentes de Bretagne Biosciences :

 

  • Algieplus a pour vocation de valoriser les échouages d'algues et d'herbiers marins et propose des actifs marins pour le maraîchage et l’horticulture ;
     
  • Algues et Mer récolte durablement des algues brunes sauvages et cultive une algue rouge très particulière pour des débouchés dans l’alimentaire et la cosmétique ;
     
  • Anaximandre est une agence de communication multimédia avec une spécialité scientifique et technique ;
     
  • Hemarina a créé un substitut sanguin à partir de l’hémoglobine d'un ver marin ;
     
  • Icibio est un organisme de recherche scientifique et technique ;
     
  • Innova Proteomics prestataire de services en protéomique et identification haut-débit ;
     
  • Korilog est une société de bioinformatique qui propose des logiciels pour l’exploration de bases de données biologiques et des prestations de services ;
     
  • ManRos Therapeutics développe des composés dérivés d’organismes marins pour traiter le cancer et les maladies neurodégénératives ;
     
  • Nutrialys, élabore, produit et commercialise des produits de nutrition clinique, classés ADDFMS (Aliments Diététiques Destinés à des Fins Médicales Spéciales) à faible teneur en polyamines ;
     
  • Polaris développe des lipides nutritionnels avec des applications santé ;
     
  • Yslab développe des formulations à base de composés marins pour l’hygiène.
     

Une première réunion des adhérents de Bretagne Biosciences est prévue le 14 février 2011 dans les locaux de Korilog.

Ludovic Fery 

Pour en savoir plus : http://bretagne-biosciences.com/
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

Hôpitaux de Marseille et la société Poietis ont annoncé le 24 novembre avoir installé un système de[…]

« Les deeptech vont favoriser l’émergence d’une bioproduction plus réactive et plus flexible », estime Paul Kauffmann, cofondateur de MagIA Diagnostics

« Les deeptech vont favoriser l’émergence d’une bioproduction plus réactive et plus flexible », estime Paul Kauffmann, cofondateur de MagIA Diagnostics

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Plus d'articles