Nous suivre Industrie Techno

Biomimétisme : les crustacés inspirent les pansements du futur

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Biomimétisme : les crustacés inspirent les pansements du futur

Le chitosane peut être obtenu à partir des carapaces de crevettes

© DR

Les crustacés ont le secret d’une molécule qui a des vertus régénératives pour les tissus humains blessés. L’Allemagne finance un projet européen qui vise à produire artificiellement l’un de ses dérivés, tout en améliorant son efficacité chez l’homme.

Derrière son nom barbare, le projet ChitoBioEngineering cache peut-être une manne pour la médecine régénérative. Son but ? Produire du chitosane, dérivé de la chitine qui compose l’exosquelette des crevettes, crabes, homards et autres insectes, en grande quantité mais sans sacrifier inutilement les invertébrés.

« Au lieu d'extraire laborieusement le chitosane à partir des carapaces de crustacés avec des méthodes chimiques agressives, à l'avenir, nous prévoyons de le produire par des méthodes biotechnologiques, dans des fermenteurs », explique le professeur Bruno Moerschbacher, biologiste à l’Université de Münster en Allemagne, en charge du projet.

Le polysaccharide, appliqué en tant que bandages sur des brûlures notamment, présente l’intérêt d’accélérer la guérison des plaies sans laisser de cicatrices. Mais le résultat est assez variable selon les individus, ce qui s’expliquerait par des différences structurelles existantes entre deux molécules de chitosane.

Le projet ChitoBioEngineering, financé à hauteur de 900 000 euros par le Ministère de la recherche allemand, doit fournir les outils pour synthétiser les chitosanes désirés. Cela implique d’une part de trouver l’enzyme adapté pour obtenir le bon chitosane, puis la souche bactérienne optimale pour sa production à une grande échelle. Deux partenaires industriels, l’un en Belgique et l’autre en Allemagne, sont à ce titre associés au projet.

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : http://www.uni-muenster.de

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles