Nous suivre Industrie Techno

Biomimétisme : des robots miniatures capables de tirer 2000 fois leur poids

Biomimétisme : des robots miniatures capables de tirer 2000 fois leur poids

© Karen Ladenheim

Des chercheurs de l’université de Stanford se sont inspirés de petits reptiles et des fourmis pour mettre au point de minuscules robots capables de tracter à la vérticale 100 fois leur poids et à l'horizontale jusqu'à 2 000 fois leur poids. Cette découverte pourrait trouver de nombreuses applications dans les usines et le monde des BTP.

« C’est comme si un homme adulte était capable de tirer sur le sol une baleine bleue », commente sur le site de l’université de Stanford l’équipe de chercheurs à l’origine de minuscules robots capables de tirer jusqu'à 2 000 fois leur poids. Baptisés Microtugs (micro-remorqueurs en français), les robots ont été développés dans une approche de biomimétisme. Ses créateurs, parmi lesquels figurent les étudiants David Christensen et Elliot Hawkes, se sont inspirés des propriétés des geckos, ces lézards connus pour leur étonnante capacité d'adhésion aux surfaces verticales, et des fourmis pour développer leur projet. Les pieds des Microtugs ont donc été équipés d’un caoutchouc spécial qui s’étale pour augmenter la surface de contact au sol en fonction de la pression exercée. Lorsque les robots décollent un pied, la matière reprend sa forme initiale afin que le pied se soulève facilement.

Les résultats de leurs recherches mettent notamment en scène un robot de 9 grammes tirant à la verticale une charge d’1 kg, soit l’équivalent d’un humain qui, en train d’escalader un building, tirait... un éléphant derrière lui ! Plus impressionnant encore, un autre robot baptisé μTug et ne pesant que 12 grammes a produit une force de traction horizontale de 40 newtons lui permettant de tirer une charge de 2 000 fois son poids. 

Interviewés par la BBC, les deux étudiants expliquent vouloir à l'avenir créer une flotte de Microtugs capables de travailler en équipe et développer cette technologie sur de plus grands robots. Cette approche pourrait trouver de nombreuses applications dans les usines mais également dans le monde du BTP.

L’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense (Darpa) travaille également sur des techniques similaires dont l'objectif est de permettre à un homme d’escalader un mur sans équipement, à la manière de Spiderman. Baptisé Z-man, le projet a été dévoilé au grand public en juin dernier après plusieurs années de R&D.

Une démonstration du projet met en scène un homme pesant près de 100 kg qui réalise des allers-retours sur un mur de verre lisse de 7,6 mètres de haut, portant une charge additionnelle de 20 kg lors de l'un des essais. Les seuls outils utilisés pour cette ascension furent deux plaquettes manuelles couvertes de Geckskin, un matériau développé par la Darpa dont la microstructure polymérique est inspirée de la peau des fameux geckos.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

Pour répondre au besoin croissant de places de parking, Aéroports de Lyon et Vinci Airports ont déployé jeudi 14 mars[…]

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

[Vidéo] Un préhenseur en origami fait le vide pour saisir des objets

[Vidéo] Un préhenseur en origami fait le vide pour saisir des objets

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles