Nous suivre Industrie Techno

Biométrie : le capteur de reconnaissance des veines se miniaturise

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Biométrie : le capteur de reconnaissance des veines se miniaturise

Système de reconnaissance des veines de la paume de la main

Fujitsu développe le système le plus petit et le plus mince du marché. De quoi faciliter son intégration dans les PC portables et autres appareils nomades.

 

Un capteur de reconnaissance des veines de la main de 29,0 x 11,2 x 29,0 mm d'épaisseur. Tel le résultat auquel est parvenu Fujitsu, l’un des deux inventeurs de cette technologie d’identification biométrique aux cotés de Hitachi. Selon l’industriel nippon, ce capteur serait ainsi le plus petit et le plus mince du marché. Ce qui devrait élargir les applications de cette technologie en facilitant notamment son intégration dans les PC portables et autres appareils électroniques nomades.

Fujitsu développe l’identification biométrique sans contact par la reconnaissance des veines de la paume de la main. Le nouveau capteur a été créé pour offrir une vitesse de capture d'image plus rapide, jusqu'à 20 images par seconde. Il est doté d'une fonctionnalité qui peut instantanément choisir la meilleure image pour l'authentification. Plus besoin de tenir la main immobile au dessus du capteur. L'authentification gagne en rapidité, ce qui constitue une amélioration significative de l’ergonomie.

Une technologie hygiènique

Pour aboutir à ce facteur de forme, Fujitsu a mis au point un nouveau système d'éclairage plus uniforme pour la photographie des veines. Le résultat est un système photographique deux fois plus rapide que dans les modèles précédents.

Fujitsu a développé en première mondiale la technologie d'authentification sans contact par les veines de la paume de la main en 2003, et a commencé à vendre des systèmes d’identification biométrique basés sur cette technologie en 2004. La technologie est appréciée au Japon par le fait qu’elle ne nécessite aucun contact avec le capteur, ce qui la rend plus hygiénique que l’identification par empreintes digitales. Cette technologie se caractérise aussi par une reconnaissance plus fiable avec un taux de faux négatifs de 0,01% et un taux de faux positifs de 0,00008%.

Et chose surprenante, elle ne fonctionne que sur des veines vivantes. Donc pas la peine de lui présenter la main d'un mort !

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Lors du « Forum 5i », événement annuel met en lumière les innovations phares de la région[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Antaïos veut imposer sa techno de mémoire magnétique en successeur des mémoires flash

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Plus d'articles