Nous suivre Industrie Techno

Bienvenue dans l'usine de peau

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Bienvenue dans l'usine de peau

Les disques de peau produits serviront à des tests cosmétiques.

© DR

L’Institut Fraunhofer  for Interfacial Engineering & Biotechnology (IGB) a mis au point une plate-forme de fabrication de peau entièrement automatisée, capable de produire 60 000 unités par an.

Le procédé se déroule en quatre étapes :

 

                   
 

  • Prétraitement
    Une biopsie de peau est stérilisée, coupée en surface et mélangée à des enzymes qui vont dégrader les fibres de collagène du derme.

  • Séparation du derme et de l'épiderme
    Après traitement, l’épiderme, fin et transparent, qui contient les kératinocytes, est dissocié du reste de derme qui renferme les fibroblastes. Les deux types cellulaires sont transférés dans des milieux de culture différents (vitamines, facteurs de croissance…).

  • Multiplication des cellules
    La culture est entretenue jusqu’à obtenir le nombre requis de cellules, après quoi ces dernières sont détachées de la surface.

  • Reconstruction 3D de l'épiderme
    Les fibroblastes sont répartis dans une plaque à 24 puits, et mélangés à du collagène. Une fois ce derme reconstitué, un automate distribue les kératinocytes par-dessus. L’étape suivante se déroule sans milieu de culture : les kératinocytes vont alors acquérir la structure tridimensionnelle propre à l’épiderme.
     

Ludovic Fery

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

Alors que les autorisations de mise sur le marché des vaccins contre le covid-19 doivent être accordées prochainement, les moyens[…]

15/12/2020 | SantéLogistique
Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Plus d'articles