Nous suivre Industrie Techno

Bientôt un "incinérateur" de déchets nucléaires ?

Bientôt un

Les déchets radioactifs se cherchent encore une solution de stockage en fin de vie

© DR

Le CEA et le CNRS, avec le centre belge d'études de l'énergie nucléaire, ont inauguré un prototype "d'incinérateur" de déchets radioactifs. Il permettra d'explorer le principe de transmutation, envisagé comme future solution de pré-traitement des déchets pour réduire leur radioactivité.

Un prototype d’incinérateur de déchets nucléaires a été inauguré en Belgique. Le projet Guinevere est porté par trois organismes de recherche : le Centre belge d’étude de l’énergie nucléaire, le CEA et le CNRS. Il accueillera des expériences pour comprendre le fonctionnement des ''systèmes pilotés par accélérateur''.

Un futur démonstrateur

Ces appareils, associant un réacteur nucléaire à un accélérateur de particules, sont destinés à réduire la radioactivité des produits de fission. Les déchets des centrales ne seront en effet pas incinérés au sens où on l’entend d’ordinaire. Mais soumis à transmutation, une réaction nucléaire pour isoler leurs éléments les plus radioactifs, les actinides mineurs.

Le nouveau prototype belge préfigure d’un futur démonstrateur technologique censé démontrer la faisabilité de ce procédé à partir de 2022.

Thomas Blosseville

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

De gros moyens, des délais raccourcis, un large éventail de technologies mises en œuvre, plusieurs essais cliniques en[…]

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Plus d'articles