Nous suivre Industrie Techno

Bernard Cazeneuve cherche un toit pour la future Maison de la technologie

Aurélie Barbaux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Bernard Cazeneuve cherche un toit pour la future Maison de la technologie

Bernard Cazeneuve au déjeuner de l'ANRT le 14 mars 2017

© abarbaux

À l’occasion du déjeuner annuel de l’Association nationale de la recherche et la technologie, le 14 mars, Thierry Breton, son président a conclu son discours par une demande au Premier ministre, Bernard Cazeneuve : il requiert son aide pour créer une maison de la technologie, qui hébergerait l’ANRT, l’Académie des technologies et l’IHEST au Palais de la découverte. Pas si simple.

C’est devenu presque une règle. Chaque année, le Premier ministre assiste au déjeuner de l’Association nationale de la recherche et de la technologie. Bernard Cazeneuve n’y a pas dérogé. Dans la salle, tout ce que la France compte de directeurs de recherche et d’innovation des grandes entreprises françaises et de présidents de centres de recherche et de structures d’innovation… ou presque. 

À sa table, entre autres, le physicien Étienne Klein, président de l’IHEST, le président du CNRS, Alain Fuchs, le secrétaire d’état l’enseignement supérieur et la recherche Thierry Mandon et Thierry Breton, PDG d’Atos et président de l’ANRT depuis trois ans.

C’est lui qui a parlé le premier, remerciant le gouvernement d’avoir maintenu et développé des outils comme le CIR, les contrats Cifre (doctorants en entreprise gérés par l’ANRT) et les financements de soutien à une recherche technologique publique privée. Il n’avait en fait rien à demander au Premier ministre sur le départ, sauf une chose : « Nous avons le projet avec Alain Bravo, président de l’Académie des technologies et Étienne Klein, président de l’IHEST, de créer une maison des technologies au Palais de la Découverte. Nous avons déjà écrit à vos services à ce sujet », a souligné Thierry Breton avant de rappeler que c’est lui, en mars 2007, juste avant les élections, qui avait installé l’Académie des technologies, en quête d’un toit, au Palais de la découverte.

Copier l'Acatech allemande

Or, aujourd’hui, le ministère de la culture souhaite récupérer le lieu. L’Académie des technologies se trouverait donc… à la rue. Des problèmes d’espace que partage l’IHEST (Institut des hautes études scientifiques et techniques), plus qu’à l’étroit sous les combles du ministère de la Recherche, 2 rue Descartes, à Paris. Et l’ANRT ne serait pas contre le fait de disposer d'un lieu plus grand. Surtout, l’idée de rassembler sous un même toit les trois institutions permettrait de créer une maison de la technologie, sur le modèle de l’Acatech allemande, qui rassemble une académie et un sénat d’entreprises industrielles et qui a assez de pouvoir pour infléchir les politiques publiques allemandes, souligne Gérard Roucairol, précédent président de l’Académie des technologies. Selon lui, c’est l’Acatech qui est à l’origine du grand programme Industrie 4.0 allemand. La chancelière y passerait une journée entière tous les ans pour se former aux tendances technologiques et éclairer ses choix politiques. En s’associant sous le même toit, l’ANRT et l’Académie aimeraient jouer le même rôle.

Probablement pas au Palais de la découverte

Le plus compliqué semble de trouver un toit. Et le problème est plus complexe qu’il n’y parait, a plaidé Bernard Cazeneuve devant l’assistance en répondant à l’interpellation de Thierry Breton. « Le projet de rapprochement entre l’ANRT, l’Académie des technologies et l’IHEST est une démarche exemplaire. Elle a donc tous mes encouragements », a lancé le Premier ministre. Avant de poursuivre : « Je comprends qu’il y a, pour quelle se concrétise, besoin d‘un symbole bâtimentaire, qui nécessitera de ma part des décisions et des arbitrages. J’aurai dans les semaines qui viennent, avant de partir, à prendre contact avec les administrations concernées pour voir quel est le meilleur positionnement géographique. Vous m’en avez suggéré un. Il a un sens. Il a aussi sa part de contrainte. Dans tous les cas, rien ne doit pouvoir obérer ce projet qui a un vrai sens », s’est engagé Bernard Cazeneuve. Mais pas si facile de trouver une alternative au Palais de la découverte. « On nous a proposé le Quai de Conti, où siège l’Académie des sciences, mais on ne veut pas être considérés comme un sous-ensemble », explique en apparté un académicien. Bernard Cazeneuve a 40 jours pour trouver une autre solution.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Energy Observer, IA médicale, réacteur Iter… les meilleures innovations de la semaine

Energy Observer, IA médicale, réacteur Iter… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?

Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?

[Crazy Labs] Au Louvre, un accélérateur dédié à la préservation du patrimoine

[Crazy Labs] Au Louvre, un accélérateur dédié à la préservation du patrimoine

Plus d'articles