Nous suivre Industrie Techno

BeFC produit des piles en papier

Nathan Mann
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

BeFC produit des piles en papier

En janvier 2020, le nom de BeFC circulait déjà dans les allées bruyantes du Consumer electronics show (CES) de Las Vegas. La jeune pousse n’était pourtant qu’au stade de l’incubation, installée dans la société d’accélération du transfert de technologies (Satt) Linksium, à Grenoble (Isère). Mais déjà, sa solution avait tout pour plaire au monde de la tech : une pile fine et flexible à base de papier, de glucose et d’enzymes.

Un mélange d’originalité, d’écologie et d’innovation à destination d’un marché en croissance, l’internet des objets (IoT). De quoi multiplier les prix et les reconnaissances officielles en 2020. Loin de l’esbroufe néanmoins, la solution technologique développée par BeFC est le fruit d’un long travail de recherche universitaire au sein, notamment, de l’Institut polytechnique de Grenoble (Grenoble INP) et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1043

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles