Nous suivre Industrie Techno

Avenir de l'industrie : les révolutions françaises du citoyen Macron

Avenir de l'industrie : les révolutions françaises du citoyen Macron

© DR

En début de semaine, le ministre de l'économie a annoncé le lancement d'une nouvelle phase de la Nouvelle France Industrielle. Cette remise à plat des 34 plans de son prédecesseur, Arnaud Montebourg, reprend les thématiques choisies en 2013, mais en les regroupant autour de thèmes liés à des défis majeurs. 4,9 milliards d'euros y seront consacrés, grâce à des fonds du programme des investissements d’avenir encore disponibles, qui s'ajoutent aux 1,5 milliard consacrés à la phase précédente.

Dix, pas un de plus. C’est donc le nombre auquel Emmanuel Macron a choisi de ramener les priorités industrielles pour la France, en regroupant les 34 plans de son prédécesseur autour de marchés potentiels. Le Ministre a mis l’accent sur une initiative transversale, "matrice" de toutes les autres : « l’industrie du futur ». Les neuf autres dessinent les contours de ce futur.

A y regarder de plus près, on y distingue deux lignes de force, deux ferments incontournables de la révolution industrielle que nous sommes en train de vivre, deux lames de fond qui joueront un rôle déterminant dans l’avenir des entreprises. D’une part, le numérique, avec la médecine du futur (c’est-à-dire, entres autres, connectée), l’économie des données, les objets intelligents et la confiance numérique. D’autre part, la transition énergétique, avec les nouvelles ressources, la ville durable, les transports de demain (c’est-à-dire, entre autres, moins dépendants du pétrole), la mobilité écologique, et l’alimentation intelligente (c’est-à-dire, entre autres, durable). Transition énergétique et transition numérique sont les deux mamelles (et les deux challenges, et les deux planches de salut) de la nouvelle France de l’industrie, pourrait-on résumer en parodiant Sully.

On ne dirait pas tout si l’on n’évoquait pas les liens qui unissent ces deux défis de notre siècle. Exemples : les logiciels de pilotage de la consommation énergétique des sites de production, la conception de Data-Centers plus verts, l’analyse des Big Data pour diminuer la consommation en carburant des avions ou encore, bien sûr, les réseaux électriques intelligents. Autant d’exemples à haute teneur en technologies, sur lesquelles la France possède un vrai savoir-faire. Autant de révolutions made in France à inventer.

Muriel de Vericourt, rédactrice en chef

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Grâce à une neuroprothèse et à un système de machine learning développés par des chercheurs de[…]

04/10/2019 | InnovationSciences
Ce drone évite un ballon sans ralentir

Analyse

Ce drone évite un ballon sans ralentir

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Plus d'articles