Nous suivre Industrie Techno

Avec son programme Magellan, le CEA veut créer plus de 100 startups avec ses technologies d'ici à 2030

Xavier Boivinet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Avec son programme Magellan, le CEA veut créer plus de 100 startups avec ses technologies d'ici à 2030

Créée fin 2011, Aledia est une start-up grenobloise spécialisée dans la fabrication de LED en 3D basées sur une technologie développée au sein des laboratoires Leti et Inac du CEA.

© aledia

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a présenté le 19 novembre l’ambition de son nouveau programme Magellan d'accompagnement à la création d'entreprise. Lancé cette année, il vise à créer 10 à 15 startups par an d’ici 2030 pour valoriser les technologies issues de ses laboratoires.

Soitec, Nawatechnologies, Exagan, Kalray, Diabeloop, Aledia… Autant d’entreprises qui font partie des 220 créées à partir d’une technologie issue des laboratoires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) depuis 1972. En 2019, cinq nouvelles startups en sont sorties. En lançant un nouveau programme baptisé Magellan cette année, le CEA souhaite amplifier cette dynamique. Objectif : créer entre 10 et 15 startups par an sur les dix prochaines années, dont deux « licornes » - soit des entreprises valorisées à plus de 1 milliard de dollars.

« Globalement, le programme représente entre trois et six millions d’euros par an sans compter le coût des plateformes et des expertises en interne qui sont mises à disposition, a précisé Jean-Michel Goiran, directeur adjoint de la valorisation au CEA, lors d’un point presse de présentation du programme Magellan le 19 novembre. Une quinzaine de personnes de la structure de valorisation seront allouées au suivi des projets, à l’accompagnement au quotidien et à la formation. Une équipe marketing sera également sollicitée. »

Une première promotion créée cette année

Suite à un appel à idées lancé en juin, plus de 30 idées ont été analysées depuis juillet, et 20 projets ont été soumis à un comité d’admission le 15 octobre, indique le CEA. Les projets admis intègreront la première phase du programme Magellan, afin de structurer et d’évaluer la pertinence de leur projet. Sans livrer de détails, M. Goiran précise que la promotion actuelle est à peu près répartie équitablement entre des projets en lien avec la transition énergétique, la transition numérique et la santé.

Le programme Magellan est ouvert à l’ensemble des collaborateurs CEA et aux porteurs externes dont le projet valorise une technologie développée au sein de l’organisme. Il propose un processus d’accompagnement des porteurs à toutes les étapes de leur projet de création d’entreprise : formation à l’entrepreneuriat, maturation de l’idée puis incubation du projet.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] Plongée dans la gravimétrie quantique du laboratoire Syrte

Dossiers

[Reportage] Plongée dans la gravimétrie quantique du laboratoire Syrte

À l’Observatoire de Paris, l’unité mixte de recherche Syrte planche sur des équipements innovants destinés[…]

21/09/2021 | RechercheStart-up
Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno de la fabrication d'échantillons et prototypes

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno de la fabrication d'échantillons et prototypes

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Plus d'articles