Nous suivre Industrie Techno

Avec Bartolomeo, Airbus lance une offre commerciale pour expérimenter sur la Station spatiale internationale

Xavier Boivinet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Avec Bartolomeo, Airbus lance une offre commerciale pour expérimenter sur la Station spatiale internationale

La plateforme Bartolomeo est partie vers l'ISS à bord d'une capsule Dragon de SpaceX.

© Twitter / @AirbusSpace

Arrivée sur la Station spatiale internationale (ISS) ce lundi 9 mars, la plateforme Bartolomeo a été développée par Airbus et sera exploitée dans un but commercial en partenariat avec l'Agence spatiale européenne (ESA). Clients institutionnels ou privés auront la possibilité d'y installer leurs charges utiles pour conduire des expériences en orbite basse.

Lancée dans la nuit du 6 au 7 mars à bord d’une capsule cargo Dragon de SpaceX dans le cadre de la mission CRS-20 de ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS), la plateforme Bartolomeo s’y est amarrée ce lundi 9 mars à midi. Elle sera installée par un bras robotisé, puis activée dans les mois qui viennent lors d’une sortie extravéhiculaire.

Développée et financée par Airbus dans un objectif commercial, cette plateforme de recherche sera exploitée dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence spatiale européenne (ESA). « Elle est la première plateforme européenne commerciale externe sur l’ISS », souligne l’Esa.

Observation de la Terre, robotique, matériaux

Fixée sur le module européen Columbus de l’ISS, la plateforme Bartolomeo offrira à des clients institutionnels ou privés des emplacements de travail pour mener des expériences en orbite basse, à 400 km d’altitude. Elle est capable d’accueillir douze modules scientifiques différents, de les alimenter en électricité et d’assurer la transmission des données vers la Terre. Les expériences envisageables vont de l’observation de la Terre ou de l’espace, aux sciences des matériaux en passant par la robotique ou des tests de démonstrateurs technologiques.

Pour l’instant, le premier client de Bartolomeo est institutionnel. Le 23 janvier 2020, l’ESA a réservé auprès d’Airbus un espace de charge utile destiné à un instrument norvégien. Baptisé m-NLP (Multi-Needle Langmuir Prode) et réalisé par l’Université d’Oslo et la société norvégienne Eidsvoll Electronics, celui-ci mesurera la densité du plasma dans l’atmosphère terrestre. « Elle sera la première charge utile installée sur plateforme Bartolomeo », indique un communiqué.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Autour de la start-up Prométhée, qui travaille sur une plateforme de traitement des données d’observation de la Terre, 7[…]

Newspace : Les petits lanceurs européens sur les traces de SpaceX

Exclusif

Newspace : Les petits lanceurs européens sur les traces de SpaceX

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Altrnativ.radio traque le ciel et l'espace

Altrnativ.radio traque le ciel et l'espace

Plus d'articles