Nous suivre Industrie Techno

Automate gérant toutes les fonctions d’une machine

Jean-François Preveraud
Automate gérant toutes les fonctions d’une machine

Un automate satisfaisant aux normes de sécurité les plus élevées.

© DR

L’automate Simatic S7 300 de Siemens gère à la fois les applications d’asservissement de position, les fonctions de sécurité et l’automatisme général de la machine. Conforme à l’ensemble des normes de sécurité, il permet de réduire les câblages et les temps de mise au point.

L’automate Simatic S7 300 avec CPU 317TF-2DP de la division Industry Automation de Siemens, prend en charge à lui seul les applications d’asservissement de position, les fonctions de sécurité et l’automatisme général de la machine.

Faisant appel à des blocs Motion Control compatibles avec les recommandations de l’organisation PLCopen, cet automate est particulièrement adapté aux séquences de mouvements, couplées sur plusieurs axes. Les applications vont de l’asservissement de position mono-axe, aux chaînes cinématiques complexes synchronisées, comme le synchronisme de transmission des mouvements et de courbes, ou la correction des marques d’impression. Les axes synchrones peuvent être couplés à un maître virtuel ou réel. Pour les applications de sécurité, l’automate satisfait aux exigences de sûreté élevées des normes EN 954-1 jusqu’à la catégorie 4, IEC 62061 jusqu’au niveau SIL 3 et EN ISO 13849-1 jusqu’au niveau PL e.

Des blocs pré-configurés

Le pack Step 7 S7-Technology est proposé en option pour toutes les fonctions d’ingénierie, notamment la programmation et la mise en service. Il permet de traiter simultanément jusqu’à 64 objets technologiques.

Pour les applications de sécurité, le pack optionnel Step 7 Distributed Safety dispose de bibliothèques de blocs pré-configurés, certifiés TÜV, notamment pour les fonctions d’arrêt d’urgence, de commande bimanuelle, de muting, de surveillance d’accès en zone dangereuse, ainsi que les protecteurs mobiles. Avec cette unité centrale, les mesures onéreuses de sécurité des machines nécessitant le recours à du matériel de sécurité externe deviennent inutiles, ce qui constitue également un gain de place dans l’armoire électrique.

Réduire les câblages et les temps de mise au point

Les capteurs et actionneurs sont raccordés sur des borniers E/S en solutions de sécurité centralisées ou décentralisées, ainsi que des entraînements de sécurité communiquant à travers le standard de communication de sécurité PROFIsafe.

Outre les fonctions de sécurité habituelles, les fonctions de sécurité spécifiques aux entraînements SBC, SLS, SSM, SOS, SS1, SS2 et STO peuvent être assurées conformément aux normes listées dans la directive machine. Par rapport aux systèmes conventionnels, la CPU 317TF-2DP permet de réduire le câblage, de diminuer le risque d’erreur lors de sa réalisation, d’amoindrir les coûts en phase de test et de mise en service, mais aussi durant la phase d’exploitation lors de modification ou d’évolution de la machine.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.automation.siemens.com

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un voilier autonome traverse l'Atlantique en 80 jours

Un voilier autonome traverse l'Atlantique en 80 jours

Développé par l'entreprise norvégienne Offshore Sensing, un mini-voilier de 2 mètres de long a effectué la[…]

Industrie 4.0 : retour vers les systèmes mécaniques automatisés

Industrie 4.0 : retour vers les systèmes mécaniques automatisés

[Avis d’expert] Comment l'intelligence artificielle va impacter l'industrie

[Avis d’expert] Comment l'intelligence artificielle va impacter l'industrie

Des robots pour assembler les meubles Ikea

Des robots pour assembler les meubles Ikea

Plus d'articles