Nous suivre Industrie Techno

Autodesk poursuit ses emplettes en France

Industrie et  Technologies
Après Solid Dynamics et Robobat, Autodesk fait l'acquisition de Realviz et Kynogon. L'une est spécialisée dans la construction et l'animation de monde 3D virtuels à partir de données issues du monde réel. L'autre propose des outils d'intelligence artifici


Décidément Autodesk a décidé que mai serait un mois propice aux acquisitions. Après avoir annoncé le 1er mai celle de Moldflow (lire notre actualité), l'éditeur de San Rafael annonce aujourd'hui celles de deux éditeurs français, Realviz et Kynogon.

Realviz est une spinn-off de l'Inria créée en 1998 à Sophia-Antipolis (06), qui a développé un ensemble de logiciels de traitement d'images 2D/3D à la fois pour l'industrie et le marché de l'audiovisuel. Ces produits phares sont Stitcher pour la création de panorama et de photos à 360°, ainsi que ImageModeler pour reconstruire des modèles 3D à partir d'un simple jeu de photos. Autre élément important, Movimento, pour la capture vidéo de mouvements.

« Les technologies de Realviz assemblent 2D et 3D pour assurer un lien entre le monde réel et le virtuel. Elles sont très complémentaires des nôtres, à la fois dans les domaines industriels et audiovisuels », a expliqué Amar Hanspal, senior vice-president, de la division Platform Solutions & Emerging Business d'Autodesk, pour justifier cette acquisition, sans toutefois vouloir en dévoiler les conditions. Il faut dire que l'on retrouve parmi les clients de Realviz des noms aussi prestigieux que ceux de : Boeing ; la Nasa ; DaimlerChrysler ; Sony Picture Imageworks ou Warner Brother Animation.

Autodesk semble déjà avoir mis en place sa stratégie commerciale autour des produits issus de Realviz. Stitcher Unlimited, Stitcher Express, ImageModeler et Movimento vont continuer à être vendus en tant que produits autonomes. Matchmover, Retimer et VTtour seront arrêtés et leurs technologies de déplacement 3D intégrées dans "de futures versions de produits Autodesk existants". Enfin, les logiciels Stitcher Pro, Stitcher Unlimited DS et StoryViz disparaissent purement et simplement.

Realviz fera partie à la fois des divisions Platform Solutions & Emerging Business et Media & Entertainment, tout en restant localisée à Sophia-Antipolis. Les deux fondateurs de l'entreprise, Dominique Pouliquen et Luc Robert, restent au sein d'Autodesk.

Apporter de l'intelligenge à la simulation

Autre acquisition annoncée en même temps celle de Kynogon, qui développe Kynapse, un ensemble d'outils d'intelligence artificielle destiné à donner plus de réalisme aux jeux vidéo.

« Notre but est de simplifier le développement des jeux vidéo en offrant des outils de pointe pour créer, animer et intégrer des technologies 3D dans les moteurs de jeu. L'acquisition de Kynogon est une composante clé pour atteindre ce but », a justifié Marc Petit, vice-président de la division Media & Entertainment d'Autodesk , lors de cette annonce.

Outre le monde du jeu, les outils de Kynogon sont aussi utilisés dans des outils de simulation plus industriels. Ainsi l'éditeur français Total Immersion les utilise-t-il dans sa plate-forme RealWorld développé sous contrat de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) américaine, pour entraîner les équipes chargées d'intervenir sur les situations de crise, tant civiles que militaires.

Pour mémoire Autodesk a déjà fait l'acquisition de technologies française avec les achats de la firme Roannaise Solid Dynamics en 2005 (simulation dynamique de mécanismes) et de la Grenobloise Robobat l'an passé (calcul de structure pour le bâtiment).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.autodesk.com/REALVIZ & http://www.autodesk.com/kynogon.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles