Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Autodesk est déjà en 2007

Industrie et  Technologies
Sur fond de bons résultats, Autodesk annonce officiellement aujourd'hui les versions 2007 de l'ensemble de ses produits. Avec en point de mire une migration prochaine des utilisateurs vers le 3D.


J'ai eu droit il y a quelques jours à la présentation du millésime 2007 des principaux logiciels d'Autodesk. Le slogan qui soutient ce cru est : « Réalisez, accélérez vos idées ». Et cela semble bien traduire la volonté de l'éditeur, par ailleurs en pleine santé.

« Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 1,523 milliards de dollars sur notre année fiscale 2006 qui se terminait fin janvier, en progression de 23 %, et notre bénéfice net a été de 329 millions de dollars, en hausse de 48 % », triomphe d'entrée de jeu Didier Cocherel, directeur général de la filiale française.
« Nos produits sont utilisés par plus de 7 millions de professionnels et 2 millions d'étudiants sont formés chaque année sur nos logiciels dans plus de 5 000 établissements d'enseignement. Parallèlement plus de 2 500 développeurs tiers proposent des applicatifs complémentaires. C'est dire le poids d'Autodesk dans le monde de la conception quel que soit le domaine applicatif ».

Et si le 2D représente encore près de 50 % des revenus de la société, le 3D avec des produits comme Inventor, Revit ou Civil 3D, connaît une progression très rapide, de l'ordre de 80 %, au point de représenter maintenant près de 20 % du chiffre d'affaires. « Nos estimations montrent que seulement 15 % des utilisateurs potentiels du 3D ont effectivement franchi le pas, mais le mouvement semble bien lancé, c'est dire notre potentiel de croissance ».
Notons par ailleurs que les nouvelles licences représentent 50 % du chiffre d'affaires, les contrats de souscription 30 % et la vente de mises à jour ainsi que le support environ 20 %. Constatons que le modèle de ventes par souscription semble maintenant bien accepté, puisqu'elles ont connu une croissance de 53 % sur le dernier exercice fiscal.

La situation dans le domaine de la mécanique est à l'unisson des bons résultats globaux. « Nous avons dépassé en 2005 la barre des 500 000 licences vendues pour notre logiciel Inventor et la croissance de la division a frisé les 30 %, le chiffre d'affaires atteignant 257 M$, sans compter les palanqués d'Autocad qui sont utilisés en conception mécanique », explique de son côté  Philippe Barzilai, responsable de la division industrie.

Après ce constat élogieux de l'année passée, regardons de plus près les nouvelles versions des produits, qui porteront le millésime 2007.

Inventor 11 veut justement faciliter la transition des utilisateurs d'Autocad vers le 3D en intégrant totalement les approches 2D et 3D. Mais il ne limite pas le 3D à la seule géométrie, puisqu'il met en avant la conception fonctionnelle partant du principe qu'il est plus facile de concevoir en partant des exigences fonctionnelles que d'une géométrie complexe.

Pour cela, la version 11 s'enrichit par exemple de la simulation dynamique, issue de la reprise de Solid Dynamics. Ce module offre : une bibliothèque de liaisons cinématiques avec friction, amortissement et rigidité ; des outils de visualisation du mouvement en 3D ; une simulation graphique des positions, des vitesses et des accélérations exportables dans Excel ; ainsi que le transfert des efforts dynamiques vers des outils de calcul des structures.
Notons aussi que le chargement et la visualisation des grands assemblages deviennent plus rapides grâce à des améliorations de la gestion de la mémoire et du niveau de représentation des composants en fonction du point de vue sur l'assemblage.
Les outils de configuration des assemblages ont été aussi améliorés pour faciliter la création de variantes. Le module électricité Autocad Electrical s'enrichit de bibliothèques de composants issues des offres de Legrand et Schneider Electric.
Enfin cette version d'Inventor voit ses outils de description des formes gauches complexes s'enrichir, mais il faudra encore attendre un petit peu avant d'y voir s'intégrer des fonctionnalités issues des outils d'Alias.

« Notre volonté est aussi d'offrir aux concepteurs mécaniciens des outils leur permettant de mettre en place une approche PLM de manière pragmatique. Pour cela nos outils Vault, ProductStream et Streamline connaissent aussi des améliorations, notamment une meilleure intégration avec Inventor 11 », explique Philippe Barzilai.

Mais les nouveautés du millésime 2007 ne se limitent pas à la mécanique. Ainsi dans le domaine de la construction Revit Building 9 voit apparaître un module d'étude d'ensoleillement, une bibliothèque de détails architecturaux compatible avec le format CSI et la structure du CSTB pour la France, un outil de nomenclature des matériaux qui contrôle précisément et rapidement les quantités requises. De son côté, Revit Structure voit une extension de ses liens vers les outils d'analyse, une amélioration de ses outils de documentation de la construction et de l'interopérabilité avec Revit Building et les autres logiciels, via les imports IFC et les exports CIS/2. Architectural Desktop bénéficie d'améliorations moins significatives, avec toutefois plus de souplesse pour convertir une esquisse au trait en un plan 2D. Le domaine du génie civil et des infrastructures enregistre aussi des nouveautés dans le SIG Map 3D et l'outil d'infrastructure Civil 3D.

Cette nouvelle gamme, très orientée vers la complémentarité 2D/3D, montre qu'Autodesk considère que le marché est prêt à se lancer massivement dans une transition vers le 3D. Un indicateur important car Autodesk, à l'inverse de beaucoup d'éditeurs, n'a jamais voulu imposer des technologies nouvelles aux utilisateurs. Par contre, il a toujours su leur proposer les bonnes technologies au moment où ils étaient prêts à les adopter.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.autodesk.com 

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 24 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles