Nous suivre Industrie Techno

Autodesk démocratise le rendu photo-réaliste

Industrie et  Technologies
Avec Showcase, Autodesk présente le premier produit de sa gamme d'outils de design depuis l'acquisition d'Alias. Et j'en ai pris plein les yeux.


Petit voyage dans le monde des belles images cette semaine, puisque j'ai été à la présentation de Showcase, dernier-né de la famille Autodesk. Je devrais d'ailleurs plutôt dire de la famille Alias, car il s'agit en réalité d'un produit dont le développement était déjà largement avancé lors du rachat de cet éditeur par Autodesk voici un an.

C'est donc Richard Jones, vice-président en charge de la division Alias Design Products, qui a rappelé les raisons de ce rachat. « Alias nous intéressait à double titre. Sa ligne de produits Maya était tout à fait complémentaire de notre activité Media & Entertainment qui représente 13 % de notre activité globale. D'autre part, le design est un élément clé dans nombre d'industries manufacturières, telles celles des biens de consommation ou l'automobile. D'où notre intérêt pour l'autre activité d'Alias, avec sa gamme d'outils de création de surfaces de style Studio, qui complète parfaitement notre offre vis-à-vis de ces industries ». D'ailleurs, les géniteurs de Showcase reconnaissent volontiers qu'ils ont défini les spécifications du logiciel Showcase en étroite collaboration avec les studios de design de grands constructeurs automobiles, européens pour la plupart.


Autodesk Showcase est un outil de visualisation 3D photo-réaliste interactif destiné à la revue de projet de design. Il est dans le droit fil des produits de la gamme Studio d'Alias, c'est à dire très performant au niveau du graphisme et du rendu temps réel. Et bien évidemment Showcase accepte directement les données 3D issues d'AliasStudio et de Maya. D'autre part des développements sont en cours pour faire de même avec Inventor. Il peut aussi récupérer des modèles 3D via des formats standard tels DWG, DXF, Iges, JT, Step, STL. Enfin, la liaison native avec les principaux logiciels de CAO 3D du marché, Catia V5 chez Dassault Systèmes et NX chez UGS, se fait quant à elle via un outils complémentaire baptisé Direct Connect développé par Alias.

« Showcase va nous permettre d'apporter le même niveau de pertinence visuelle que nos logiciels de design les plus performants dès les étapes amonts d'un projet », constate Xavier Melkonian, responsable du marché design pour l'Europe du Sud chez Autodesk. « Le concepteur va ainsi pouvoir valider de manière très réaliste différentes options de style de son projet en échangeant, par exemple, certaines pièces tels un bouclier avant, un becquet, un rétroviseur ou la couleur de l'objet ou encore la nature de son revêtement. Mais attention, il ne pourra pas modifier la géométrie des modèles, et toutes les options devront avoir été préparées et chargées d'avance. Par contre, il disposera dans ce logiciel d'un certain nombre de fonctions de collaboration lui permettant de partager son projet avec d'autres concepteurs situés sur un autre site, sous réserve de leur avoir envoyé les modèles au préalable ».

La préparation de la géométrie m'a paru rapide. Elle utilise effectivement de nouveaux algorithmes de tessellation adaptative des surfaces développés par Alias, qui minimisent la taille des modèles, tout en garantissant un très bon rendu. C'est l'utilisateur qui définit le compromis qui lui semble acceptable entre la rapidité d'exécution et la finesse du rendu. De même, le rendu réaliste avec insertion dans un décor utilise une technologie dite High Dynamic Range Images (HDRI), basée sur une prise de vue qui capture non seulement l'environnement, mais aussi toutes les caractéristiques de la lumière ambiante du lieu. Notons enfin des possibilités de modifications locales du rendu pour "déboucher" certaines zones obscures proches de la surface d'appui de l'objet.


Coté interface utilisateur on dispose d'onglets permettant d'afficher instantanément différents points de vue ou mouvements de caméra autour de l'objet, de changer certaines options telle la couleur de l'objet ou d'éliminer certaines parties de l'objet. Le tout ayant été bien entendu défini dès le départ de l'utilisation. Notons que pour favoriser l'interactivité, il est aussi possible d'utiliser un joystick ou une simple manette de jeu pour se déplacer autour du modèle.

Côté matériel, Showcase tourne sur un PC utilisant un Intel Pentium 4 ou Xeon à plus de 3,4 GHz ou un Athlon 64 ou un AMD Opteron à plus de 2 GHz avec 2 Go de RAM fonctionnant sous Windows XP Professional. Autodesk recommande toutefois les machines multiprocesseurs. Côté carte graphique, il vous faudra une NVidia Quadro FX4000, 4400, 4500 ou 5500 avec 256 ou mieux 512 Mo de mémoire, qui sont les seules capables de tirer parti de la technologie HDRI.

Dernier détail qui a son importance, Autodesk Showcase sera vendu 30 K€ avec une maintenance annuelle de 4,5 K€.

Avec ce nouveau produit, Autodesk semble vouloir démocratiser le rendu photo-réaliste en le faisant sortir des studios de design en l'approchant des bureaux d'études. A moyenne échéance, il est même probable qu'une partie de la technologie de Showcase sera directement intégrée dans des outils de conception d'Autodesk, afin de pouvoir proposer du rendu réaliste à tous les concepteurs. Un élément important pour les prises de décision dans un monde où l'on sera de plus en plus amené à faire des choix sur des prototypes virtuels.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.autodesk.com/showcase

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles