Nous suivre Industrie Techno

Autodesk aura une offre complète en mécanique

Industrie et  Technologies
Novembre, outre la saison des prix littéraires, c'est aussi celle des forums utilisateurs chez les grands éditeurs du PLM. Visite donc à l'Inventor Day d'Autodesk cette semaine, avec à la clé une rencontre avec Jordi Portella, responsable européen des act


Après avoir été accueilli dans le palais des congrès d'Issy-les-Moulineaux par le député-maire André Santini, ardent zélateur des NTIC, c'est Jordi Portella, responsable européen des activités manufacturing, qui a rappelé l'importance d'Inventor dans la stratégie d'Autodesk.

« Nous avons maintenant dépassé le cap des 550 000 licences pour Inventor. La partie manufacturing, 474 M$ en croissance de 25 %, représente près d'un tiers du chiffre d'affaires global de la société, avec une forte dominante européenne (41%). Nous avons ainsi réussi en moins de 5 ans à prendre une position de leader sur le marché des outils de CAO 3D de milieu de gamme ».

Il est vrai qu'Autodesk s'est donné les moyens de sa politique pour passer d'un outil généraliste à une véritable solution métier dédiée à la mécanique. Ainsi en 5 ans elle a fait l'acquisition d'une dizaine de sociétés qui lui ont apporté des technologies et des savoir-faire maintenant intégrés dans son offre (True Innovations et Compass Systems en GDT ; Linius Technologies en câblage 3D ; Mechsoft en schématique fonctionnelle ; Solid Dynamics en simulation ; Engineering Intent en conception à la demande et plus récemment Alias pour le design).

« Nous souhaitons offrir à nos clients une solution intégrée complète de conception et de gestion de données techniques, qui leur permette d'adresser de façon simple et surtout économique leurs problèmes industriels. Notre objectif n'est pas d'avoir les "meilleures technologies du monde", mais de démocratiser celles qui sont utiles en les rendant abordables au plus grand nombre ».

Et Jordi Portella d'insister sur la forte dynamique qui lie Autodesk à son réseau de ventes indirectes, qui lui fait remonter les informations, afin de mieux cerner les besoins réels des utilisateurs. « Cela nous permet de leur proposer des solutions pragmatiques, ayant une courbe d'apprentissage rapide et offrant un retour sur investissement incrémental, car c'est cela que veulent les PME ».

Des évolutions notables

Nous avons eu après cette présentation magistrale un entretien avec Jordi Portella, afin d'aller plus avant dans le futur d'Inventor. « Nous allons intégrer de plus en plus de GDT dans nos outils auteurs. Ainsi l'actuel Product Stream y remplacera à brève échéance le module Vault, ce qui nous permettra d'offrir plus de richesse fonctionnelle. Dans le même temps, nous allons proposer un Product Stream Pro qui gérera les configurations clients. Ce ne sera pas tout, une annonce importante devrait avoir lieu dans ce domaine d'ici l'été prochain. Mais la GDT n'est pas une fin en soi, c'est un service supplémentaire que nos logiciels apportent aux utilisateurs ».

La récente reprise d'Alias, leader des outils de style, renforce la position d'Autodesk dans le domaine automobile. « Nous étions déjà fortement présents chez beaucoup d'équipementiers, notamment pour les aspects outillages et machines spéciales. Nous le sommes maintenant chez presque tous les grands constructeurs avec la gamme Alias. Dans le même temps, l'évolution d'Inventor montre qu'il devient de plus en plus difficile de faire des distinctions entre systèmes de CAO d'entrée, de milieu et de haut de gamme. Inventor sait gérer de très grands assemblages de pièces, alors une voiture... Par contre, notre offre GDT reste pour le moment au niveau départemental, mais elle sait toutefois dialoguer avec des systèmes d'entreprise ».

Autre grande étape, maintenant envisageable, l'intégration de la simulation, car il est clair que pour Autodesk il y a encore plus à gagner en analyse qu'en GDT. L'intégration de Solid Dynamics en est l'exemple type. D'autres acquisitions sont donc rapidement envisageables dans ce domaine. Pour la partie électrique, outre une meilleure intégration de l'offre avec Inventor, le passage de la seule schématique à la description fonctionnelle devrait aussi se faire rapidement. Par contre, il semble qu'Autodesk ne se soit pas encore fait de religion vis-à-vis de la FAO. « C'est un grand chantier et avant de l'ouvrir nous devons terminer ce qui est en cours. Il est clair qu'à moyen terme nous devrons avoir une offre dans le domaine. Inventor devient de plus en plus puissant dans le domaine des formes, donc des moules. Et là il faut usiner ! Mais faut-il pour cela aller jusqu'à la machine outil ?»

Enfin pour terminer, Jordi Portella a levé un coin du voile sur le futur Inventor 2008 qui sera officiellement annoncé au printemps prochain. « Le module surface va fortement progresser, mais n'intégrera pas encore de technologies d'Alias. C'est dire la marge de progression que nous avons encore. Pour le moment, nous avons préféré développer un connecteur entre les deux logiciels. D'autres évolutions importantes auront aussi lieu dans le domaine de la simulation, ainsi que dans celui de la conception fonctionnelle. Il va ainsi pratiquement devenir possible de créer automatiquement la géométrie d'une pièce à partir de sa description fonctionnelle. Et cela marche aussi bien avec des composants standard qu'avec des pièces spécifiques ! ».

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.autodesk.fr

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles