Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Autodesk acquiert le Français Robobat

Industrie et  Technologies
Autodesk a annoncé ce jeudi matin l'acquisition de l'éditeur français Robobat, notamment spécialisé dans les logiciels de calcul de structure à destination du monde du bâtiment.


Rentrée en fanfare puisque j'ai eu l'occasion de participer ce matin à la conférence de presse où Autodesk et Robobat annonçaient leur mariage. Le leader des logiciels de conception - 1,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires - vient en effet de faire l'acquisition de l'éditeur grenoblois Robobat- 9,8 M€ de chiffre d'affaires en 2005 - qui est spécialisé dans les logiciels applicatifs à destination du monde du bâtiment. Le montant de la transaction est de 33 millions de dollars payés en cash.

« Le monde du bâtiment est historiquement l'un de nos secteurs de prédilection », explique Jay Bhatt, vice-president en charge de la division Building Solution d'Autodesk. « Les ventes de logiciels applicatifs (Revit, Architectural Desktop...) ont représenté 178 M$ de revenu sur notre précédente année fiscale et elles ont déjà représenté 110 M$ sur le premier semestre fiscal de l'année en cours. C'est donc pour nous un marché à fort potentiel et qui représente un gros volume d'activité, car à côté de nos applicatifs nous savons aussi que beaucoup d'acteurs du monde du bâtiment se contentent d'utiliser Autocad ou Autocad LT ». De fait, les analystes estiment qu'Autodesk tire environ un tiers de ses revenus du monde de la construction.

Un monde de la construction qui est entrain de vivre une véritable révolution. Jusque là très attaché aux plans 2D, il serait, enfin, d'après les experts entrain de basculer vers le 3D et la mise en place d'une chaîne numérique de la conception, intégrant autour de données uniques l'ensemble des acteurs. Ainsi, c'est le modèle 3D de l'architecte qui servira aux ingénieurs pour faire tous les calculs de dimensionnement, ainsi qu'aux multiples autres corps de métiers pour implanter toutes les huisseries, ainsi que les divers réseaux et autres éléments de décoration. Cette unicité des données vise à réduire les erreurs dues à l'actuelle mise à jour aléatoire des plans. Mais outre le passage au 3D cela suppose aussi la mise en place d'outils efficaces de gestion et de partage de données. Un concept global qu'Autodesk a baptisé Building Information Modeling, et qu'il explicite comme étant : la création et l'utilisation dans un projet de construction d'informations calculables, coordonnées et cohérentes lors de la conception et de la construction.

Proposer les produits que le marché attend

Autodesk, fidèle à sa politique, entend donc maintenant proposer à ses clients les outils qu'ils commencent à réclamer. L'acquisition de Robobat entre parfaitement dans cette stratégie. De fait, les deux entreprises sont des partenaires de longue date puisque la gamme Rcad d'applicatifs de ferraillage et de coffrage est basée sur Autocad et que les outils de calcul Robot Millenium pour le béton armé, les charpentes métallique ou bois, et les ouvrages d'art sont intégrés à Revit Structure. L'ensemble de ces outils sera donc maintenant intégré à l'offre de la gamme division Building Solution d'Autodesk.

Pour le moment aucun détail sur l'intégration de Robobat n'a été divulgué : transformation en laboratoire de développement ; exploitation autonome de la filiale ; rattachement à la filiale française d'Autodesk ; rien ne semble décidé et toutes ces voies restent envisageables. Par contre, il semble acquis que les équipes de développement actuelles, plus de 60 personnes réparties entre la France et Pologne, ainsi que le budget de R&D, plus de 2 millions d'euros, seront conservés et même certainement développés.

Du côté de Robobat, on se félicite aussi de cette acquisition : « Nous partageons la même vision qu'Autodesk sur le futur du monde de la construction. Nous avons pu depuis plusieurs années nous apprécier tout au long d'une collaboration efficace. Nous espérons avec cette nouvelle étape que l'intégration de notre offre dans celle d'Autodesk va lui donner encore plus de rayonnement notamment au niveau international », estime André Niznik, fondateur et PDG de l'entreprise grenobloise. De fait, l'exportation représente déjà 46 % du chiffre d'affaires de Robobat.

Reste à savoir quelles seront les réactions des autres partenaires d'Autodesk dans le monde de la construction, maintenant que la firme de San Rafael va aussi proposer des applicatifs, notamment dans le domaine du calcul. « Nous entendons poursuivre nos relations avec tous nos autres partenaires qui seront toujours supportés via les API de nos produits. Le monde est vaste et les besoins en calcul sont souvent, via le biais des réglementations, très localisés. Nous aurons donc toujours besoins de multiples partenaires », essaye de rassurer Jay Bhatt.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.autodesk.com & http://www.robobat.fr

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles