Nous suivre Industrie Techno

abonné

Au Vaudreuil, Schneider Electric fait ses premières armes en 5G

Kevin Poireault

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Au Vaudreuil, Schneider Electric fait ses premières armes en 5G

Deux cas d’usage de la 5G sont testés?: la réalité augmentée sur smartphones et tablettes, pour faciliter la maintenance, et le robot de téléprésence, pour réaliser des visites à distance.

Schneider Electric et Orange peuvent être considérés comme les pionniers français de la 5G industrielle. Depuis mars, ils testent des cas d’usage de cette technologie dans une usine en Normandie.

Voici Emma, aux commandes d’un robot Axyn, à la fois distante et présente », lance Virginie Rigaudeau, la responsable de la communication usine intelligente de Schneider Electric. En lieu et place d’Emma Lannoy, alternante, c’est un robot roulant longiligne surmonté d’un écran qui débarque dans le hall d’entrée de l’usine du Vaudreuil (Eure). Il retransmet en temps réel l’image de la jeune femme, située à l’autre bout du site.

Ce robot de téléprésence de la start-up française Axyn, connecté en 5G grâce à un routeur d’Orange intégré dans un petit boîtier imprimé en 3D par Schneider Electric, représente une petite révolution. Il s’agit du tout premier usage de la 5G par un industriel en France. Un pays pourtant en retard dans le domaine, comme l’a montré crûment au début de l’automne la carte des déploiements de la 5G commerciale en Europe, réalisée par Ookla. L’Hexagone apparaissait comme le seul territoire complètement vide, avant l’attribution des fréquences 5G entre 3,4 et 3,8 GHz, le 1er octobre.

Trois couples d'antennes 4G/5G couvrent les 2000 m² de l'usine

Schneider Electric, acteur tricolore majeur dans les automatismes et l’énergie, n’a pas attendu cette date pour se lancer dans l’aventure. Dès mars, le groupe a installé un réseau 5G expérimental à l’intérieur de son usine du Vaudreuil. « Début 2019, Orange avait la volonté d’expérimenter la 5G avec une entreprise française, raconte Jérémie Compan, chargé du projet chez Orange Business Services (OBS). Nos liens étroits avec Schneider nous ont amenés à nous tourner vers eux. »

Un an et demi plus tard, trois couples d’antennes 4G et 5G – typiques de la première version de la 5G, dite « non standalone », c’est-à-dire avec un cœur de réseau 4G – fournies par Nokia couvrent près de 2 000 m² de l’usine. Celle-ci, en plus de produire depuis 1975 des contacteurs, des composants (pastilles d’argent) pour les contacteurs et les disjoncteurs et des solutions de personnalisation de variateurs de vitesse ou de démarreurs, se veut le fer de lance de la transformation numérique du groupe.

Une vitrine de l’usine du futur

Et sa vitrine. D’où cet accueil par un robot mobile, « qui nous servira notamment à réaliser des visites de clients, français et internationaux, très fréquentes au Vaudreuil mais rendues presque impossibles avec le Covid-19 », insiste Virginie Rigaudeau. Pour autant, un seul robot de ce type ne nécessite pas une connexion en 5G, loin s’en faut. « Il s’agit aujourd’hui de tester les cas d’usage, mais le réel intérêt de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1037-1038

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cybersécurité industrielle : 6 mois pour sécuriser une usine

Dossiers

Cybersécurité industrielle : 6 mois pour sécuriser une usine

[Fiction] Tout juste propulsé responsable de la cybersécurité industrielle du site nantais de Carelec, une ETI fictive de[…]

Cybersécurité industrielle : la convergence IT-OT s’impose

Dossiers

Cybersécurité industrielle : la convergence IT-OT s’impose

Bosch inaugure son usine 4.0 de puces à 1 milliard d'euros en Allemagne

Bosch inaugure son usine 4.0 de puces à 1 milliard d'euros en Allemagne

"La France a l'opportunité de faire naître des leaders mondiaux du quantique", affirme Christophe Jurczak, le cofondateur de Quantonation

Dossiers

"La France a l'opportunité de faire naître des leaders mondiaux du quantique", affirme Christophe Jurczak, le cofondateur de Quantonation

Plus d'articles