Nous suivre Industrie Techno

Au salon Siane, Wyca Robotics met en avant une robotique industrielle « Plug & Play »

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Au salon Siane, Wyca Robotics met en avant une robotique industrielle « Plug & Play »

Les robots de Wyca peuvent être installés en moins d'une heure dans une usine

© Wyca

Le français Wyca Robotics dévoile un système de navettes autonomes pour TPE/PME lors du salon de la sous-traitance Siane, qui se tient du 19 au 21 octobre à Toulouse. Ses robots mobiles ne nécessitent ni programmation ni accès à un réseau WiFi pour transporter des charges jusqu'à 100 kg à la demande des opérateurs.

Même les ateliers et les usines de petite taille peuvent s’automatiser. A l’occasion du Siane, salon de la sous-traitance industrielle qui se tient du 19 au 21 octobre à Toulouse (Haute-Garonne), le concepteur d’AMR (Autonomous Mobile Robot) français Wyca Robotics dévoile un nouveau système de navettes autonomes à destination des TPE/PME.

« Les gérants de petites usines ou d’ateliers sont de plus en plus demandeurs de robots pouvant travailler dans le même environnement que les humains, explique Serge Crébassa, Vice-Président chargé des ventes. Pour eux, la simplicité de déploiement est un critère important. »

Des navettes appelées d’une pression d’un bouton

Fort de ce constat, Wyca a conçu sa technologie de robots mobiles et a imaginé un système de navettes « Plug and Play ». Pouvant être installé en quelques minutes dans une usine, il repose sur « Elodie », un AMR imaginé par Wyca Robotics et sur des boitiers d’appel du robot. Objectif ? Automatiser les opérations de transports d’objets d’un poste à un autre, encore réalisés par des humains, au moyen de chariots

Le robot est configuré pour porter des conteneurs de types Eurobac pouvant aller jusqu’à 100 kg. Lorsqu'un opérateur appuie sur un bouton, le robot disponible le plus proche se rend immédiatement au point d'appel. Une fois le bac chargé, un écran permet de choisir la destination à laquelle il va se rendre sans plus d'intervention. Son système lidar intégré fonctionnant jusqu’à 30 mètres, ses 3 caméras 3D – dont une dotée d’un grand angle - et ses capteurs d’odométrie lui permettent d’éviter tous les obstacles se trouvant sur le chemin. Ces capteurs assurent la sécurité du personnel en activité. Aucune programmation n’est nécessaire.

Un fonctionnement sans réseau WiFi

Caractéristique remarquable, les robots Elodie fonctionnent sans réseau WiFi ni 4G/5G. « Nous avons mis au point nos robots autour de cette idée de nous affranchir des réseaux informatiques, et cela pour des raisons de cybersécurité, explique Serge Crébassa. Nos AMR sont ainsi immunisés contre les attaques. Aucun cybercriminel ne pourra prendre le contrôle d’un de nos robots et de ses caméras ». Wyca se distingue ainsi des autres AMR de la concurrence qui reposent pour la plupart sur un système de gestion des flottes centralisés via WiFi et sur une communication permanente des robots entre eux.

« La nécessité d’avoir accès un réseau peut être un frein au déploiement des solutions mobiles, car dans un entrepôt de 60 000 m2 le réseau peut ne pas être performant partout », souligne Serge Crebassa.

Une robotique mobile polyvalente

Dans le cas du système de navette lancé à l’occasion du Siane, le dispositif d’appel du robot – sans-fil - utilise un réseau fermé de type LoRa. Sur d’autres applications, en logistique par exemple, nécessitant des déplacements des AMR dans de plus grands espaces, la carte de l’entrepôt est intégrée au robot. L’ordre de mission est donné à l’appareil au moyen d’une puce RFID insérée dans le bac. Elle lui indique la tâche qu’il doit accomplir et le système se déplace ensuite de manière autonome.

Au-delà de la facilité d’intégration dans les usines, Wyca prône une robotique polyvalente : les robots Elodie peuvent être utilisés dans la logistique, l’industrie, ou encore pour accueillir des personnes dans des lieux publics.  

Une prochaine version du robot Elodie, encore davantage ciblée sur l’industrie, sera capable de porter une charge d’environ une tonne.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

Hôpitaux de Marseille et la société Poietis ont annoncé le 24 novembre avoir installé un système de[…]

« Notre ambition est de faire circuler notre robot-voiturier dans des environnements de plus en plus complexes », clame Clément Boussard, CEO de Stanley Robotics

« Notre ambition est de faire circuler notre robot-voiturier dans des environnements de plus en plus complexes », clame Clément Boussard, CEO de Stanley Robotics

Le réseau 5G Steel d’ArcelorMittal émettra à Dunkerque en 2022

Le réseau 5G Steel d’ArcelorMittal émettra à Dunkerque en 2022

Comment un ERP peut-il aider votre entreprise à baisser ses coûts de production ?

Comment un ERP peut-il aider votre entreprise à baisser ses coûts de production ?

Plus d'articles