Nous suivre Industrie Techno

Au salon de l’industrie du vélo Eurobike, priorité à l’économie circulaire

Aline Nippert

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Au salon de l’industrie du vélo Eurobike, priorité à l’économie circulaire

La startup allemande Coboc propose des vélos électriques à l'architecture « slim ».

© Coboc

La journée « Innovation et startups » qui a ouvert le 1er septembre le salon Eurobike, qui se tient jusqu'au 4 septembre à Friedrichshafen (Allemagne) et en ligne, a mis l'accent sur l'importance de passer d'une économie linéaire à une économie circulaire dans l'industrie du vélo.

Quand « pédaler » rime avec « minimiser », « faire durer » et « recycler » les ressources utilisées. L’économie circulaire était mise à l’honneur le 1er septembre lors de la journée consacrée à « l’innovation et aux startups » du salon annuel Eurobike, qui se tient à Friedrichshafen (Allemagne) du 1er au 4 septembre.

Matériaux plus légers, meilleure intégration des composants électriques, recours à l’intelligence artificielle… Nombreuses sont les innovations en cours dans le domaine du vélo électrique. Mais la prochaine avancée technologique, paradoxalement, consisterait à « réduire la complexité, standardiser davantage les composants », d’après Fabian Reuter, co-fondateur du fabricant de systèmes de transmission Fazua. « C’est l’un des défis majeurs aujourd’hui », appuie-t-il lors d’une conférence en ligne qui portait sur l’innovation dans le matériel.

Repenser le design et le modèle économique

L’une des clefs pour favoriser le passage vers une économie circulaire ? Repenser l’architecture du vélo, afin de rendre ses composants, de la transmission au cadre lui-même, plus facilement récupérables et réutilisables. Et notamment la batterie. « Quand une batterie ne fonctionne plus pour les vélos, il reste encore de l’énergie. Avant d’être recyclée, elle pourrait donc servir pour d’autres usages », a illustré Annalena Horsch, directrice de Coboc, l’une des startups pionnières sur le marché des vélos électriques, grâce à ses bicycles à l’allure « slim ». « Il faut donc qu’elle soit facilement démontable. Le futur du design des vélos électriques est circulaire », a-t-elle conclu.

Passer à une économie circulaire n’est pas seulement une affaire de technologie ou d’architecture. C’est également une question de modèle économique. La startup Swapfiets propose ainsi de considérer « le vélo comme un service à louer et non plus comme un bien à acheter », a résumé son fondateur, Martijn Obers. Maintenance et réparation sont ainsi prises en charge par la jeune pousse, en échange d’un abonnement mensuel.

« Pour collaborer avec nous, les fournisseurs doivent forcément nous proposer des composants facilement récupérables et réparables. De plus, nous tenons à acheter les meilleurs produits du marché pour s’assurer de leur longévité et limiter au maximum le nombre de pannes, explique Martijn Obers. En ce sens, notre concept participe à l’instauration d’une économie circulaire. » Un modèle qui semble séduire les cyclistes puisque, d’après M. Obers, l’entreprise possède désormais « l’une des plus importantes flottes européennes de vélos ».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Focus sur la place de l’hydrogène dans les scénarios de neutralité carbone en 2050 de l'Ademe

Focus sur la place de l’hydrogène dans les scénarios de neutralité carbone en 2050 de l'Ademe

Dans son rapport « Transition(s) 2050 » sortie fin 2021, l'Agence de la transition écologique (Ademe) propose quatre[…]

Hydrogène : la CRE met les pieds dans le plat lors de la conférence H2 Entreprises

Hydrogène : la CRE met les pieds dans le plat lors de la conférence H2 Entreprises

Hybridation électrique maritime : la jeune pousse girondine BlueNav a le vent en poupe

Hybridation électrique maritime : la jeune pousse girondine BlueNav a le vent en poupe

[Portrait] Florence Robin, l'entrepreneuse qui sécurise les batteries au lithium pour l'aéronautique

Focus

[Portrait] Florence Robin, l'entrepreneuse qui sécurise les batteries au lithium pour l'aéronautique

Plus d'articles