Nous suivre Industrie Techno

Au Bourget, l'Onera présente Nova, l'avion qui économise 15 à 20 % de carburant

Au Bourget, l'Onera présente Nova, l'avion qui économise 15 à 20 % de carburant

Le fuselage est de forme ovoïde, les réacteurs à l'arrière et les winlets vers le bas. Autant de changements qui participent à faire chuter la consommation de l'appareil.

© Onera

L'Onera, organisme spécialisé dans la recherche aéronautique, présente au salon du Bourget un concept d’avion qui permettrait d’économiser de 15 à 20 % de consommation de carburant par rapport aux derniers modèles d’avions moyen-courriers tels que l’A320 Néo. Les explications d’Olivier Atinault, ingénieur à l’Onera.

Au Salon du Bourget, qui se tient du 15 au 21 juin 2015, l’office national d’études aéronautiques (Onera) présente une maquette de Nova, un concept d'avion civil capable de transporter 180 passagers à la vitesse de 900 km/heure. Son design est totalement réinventé. Ses innovations pourraient être portées sur le marché à l'horizon 2025.

Sur le stand de l’Onera s’affiche fièrement  le slogan « Sans technologie pas de programme. Mais sans recherche, pas de technologies ». Dans le cas de Nova, les recherches ont duré quatre ans. Ce concept d’avion a été conçu autour de moteurs plus économes, grâce à un diamètre plus important, permettant de brasser une quantité d'air supérieure. Cette tendance vaut depuis plusieurs années. Les derniers modèles du Boeing 727 et l’A320 (l’A320  Neo pour New Engine Option), ont été ainsi remotorisés avec des moteurs de diamètre plus gros. « Cela permet d’en diminuer le bruit et la consommation », souligne Olivier Atinault, ingénieur à l’Onera, qui travaille sur le concept. « Mais à partir de là, l’avion doit s’adapter pour porter ces nouveaux moteurs plus lourds ».

Les réacteurs déménagent

L’Onera a voulu pousser l’idée encore un peu plus loin. Fort de leur savoir-faire en matière de calcul, les ingénieurs de l’organisme ont imaginé un avion aux moteurs encore plus imposants, qui en outre ne sont plus placés sous les ailes mais à l’arrière du fuselage et sont dit  "semi-enterrés". « L’air qui arrive au niveau des moteurs est ainsi ralenti par sa circulation le long du fuselage, détaille Olivier Artinault. Cet air ralenti est généralement dangereux pour des moteurs aux diamètres plus petits. Mais ces moteurs plus gros sont davantage capables d’ingérer cet air plus lent, ce qui nous permet de les placer ainsi à l’arrière. Accélérer de l’air plus lent coûte ainsi moins cher, car ce n’est pas la vitesse absolue de l’air en sortie qui compte, mais la différence de vitesse avec l’air en entrée. Nous n’avons alors plus besoin de faire tourner les pales aussi vite ». D'où un besoin de puissance moindre, et une économie conséquente de carburant.  

Un fuselage de forme ovoïde

L’ensemble de l’avion a été redessiné en conséquence. La première différence qui saute aux yeux est la forme ovoïde très particulière du fuselage de Nova. « Les matériaux composites permettent de réaliser cette section ovoïde, et les nouvelles techniques d’injection des composites de mieux répartir les masses dans les pièces en composites ». Nova est plus léger, plus large et plus court que les avions d'aujourd'hui. Ceux-ci sont de section circulaire,  afin que l’effort qu’exerce la pression de l’air, plus forte à l’intérieur de l’avion du fait de son altitude, soit répartie sur l’ensemble de la section. Pour pallier ce défaut de la section ovoïde, l’Onéra fait le choix du composite mais aussi, par exemple, de placer des tubes entre le plancher et le plafond qui solidarise les deux parties. Enfin, les winglets, ces éléments placés au bout des ailes d’avions et chargés de réduire la trainée, donc les tourbillons qui ralentissent l'avion, sont dirigés vers le bas et non vers le haut. « Les winglets ainsi conçus sont moins efficaces d’un point de vue aérodynamique, mais nécessitent aussi moins de renforcer l’aile qui doit les porter. Au final, nous gagnons en poids et calculons qu’ils sont ainsi plus efficaces pour réduire la consommation ».

L'avion du futur vu par l'Onera :

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

La récupération de chaleur fatale dans l'industrie est un gisement majeur d'efficacité énergétique : 50[…]

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Plus d'articles