Nous suivre Industrie Techno

Au Bourget, EADS dévoile sa feuille de route vers l'avion électrique

Au Bourget, EADS dévoile sa feuille de route vers l'avion électrique

© EADS

A l’occasion du salon du Bourget, qui se déroule du 17 au 23 juin, le groupe EADS a dévoilé plusieurs projets en matière de propulsion électrique et hybride. Une solution privilégiée pour réduire les émissions de l’aviation, avec son lot d’innovations à la clé.

Mardi 18 juin sur le tarmac ensoleillé du Bourget. Le patron des Technologies et de l’innovation d’EADS, Jean Botti, tapote fièrement l’aile d’un biplace bientôt commercialisé comme avion d’écolage. La nouvelle serait anodine pour le géant de l’aéronautique, si n’était un détail : l'appareil est entièrement électrique. Une petite révolution. « Nous prévoyons d’en construire quelques centaines », précise Jean Botti.

Baptisé E-fan, le petit électrique est entièrement fabriqué en composites renforcés à la fibre de carbone. Avec ses 550 kg pour deux moteurs cumulant 60 kW de puissance et sa pointe à 220 km/h, c’est un bon appareil de voltige. L’énergie est stockée dans deux packs de batteries lithium-polymère placées à la base de chaque aile. Bémol habituel du tout électrique : son autonomie est limitée à 30 minutes en vol acrobatique et 1heure en pilotage normal. Pour EADS, l’E-fan occupera une nouvelle niche dans les écoles d’aviation : celle de l’« électrique ». Il se démarque aussi par la réduction du bruit, un facteur souvent conflictuel avec les populations voisines.

Un premier pas industriel

En parallèle, EADS s’essaie aussi à des systèmes de propulsion hybride. C’est l’objet d’une autre collaboration menée sur le Diamond Aircraft DA36 E-Star 2. Le motoplaneur dévoilé au Bourget 2011 s’est vu greffer un moteur électrique plus léger et compact signé Siemens. La puissance électrique est délivrée par un petit moteur rotatif Wankel d’Austro Engine, lié à un générateur fonctionnant uniquement comme source d’alimentation électrique. EADS a développé les packs batteries, installés dans les ailes.

Encore modestes, ces deux projets représentent pour EADS un premier pas industriel vers l’électrification d’avions plus imposants. Preuve de cette stratégie : le concept e-Thrust. Egalement présenté lors du Bourget, il esquisse un système de propulsion pour un avion de moyenne capacité (jusqu’à 100 personnes). Distribuée, la propulsion repose sur… six turbines, complètement intégrées dans l’aile. Le système fait l’objet d’études conjointes avec Rolls-Royce depuis 2012. « C’est un fournisseur majeur, il est normal de développer cela avec eux pour pouvoir l’implémenter plus tard», explique Jean Botti. Là encore, on retrouve l’idée d’une architecture hybride. L’électricité est produite par un générateur thermique. L’alimentation est complétée, en phases de décollage et autres régimes transitoires, par des batteries.

Des ruptures technologiques

«  La feuille de route de la Commission européenne, intitulée « Flightpath 2050 », prévoit des objectifs ambitieux pour la réduction du bruit et des émissions de CO2 et d’oxydes d’azote. C’est pour cela que nous préparons dès aujourd’hui des briques technologiques liées à l’électrification, qui pourront être implémentées à moyen terme », résume Jean Botti.

Reste qu’à moyen terme, une propulsion hybride ou électrique comme l’e-Thrust implique aussi deux ruptures technologiques majeures. La première au niveau du stockage, avec l’avènement de batteries lithium/air potentiellement dix fois plus denses en énergie que les actuelles batteries lithium-ion. La seconde dans le transport massif de l’électricité –on parle de mégawatts- au sein de l’appareil. A cet égard, seuls des câbles supraconducteurs, refroidis à quelque -252°C dans un état de « 0 résistance électrique », pourront minimiser les pertes énergétiques. Bien étudiées par EADS, ces technologies doivent encore sortir du labo pour se frotter au monde du transport aérien.

Hugo Leroux

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles