Nous suivre Industrie Techno

Atout Reach joue la carte de l'accompagnement

Industrie et  Technologies
Conseils sur l'évaluation des risques chimiques et toxicologiques des substances soumises au règlement Reach, assistance informatique, accompagnement juridique : grâce à ses partenariats, Atout Reach propose un service complet aux entreprises qui cherchen


Atout Reach en bref :
Création : 2007
Fondateur : Groupement des Industriels de la Chimie pour les Etudes et la Recherche (GICPER)
Implantation : Puteaux (92)
Site web : www.atoutreach.fr
Contact : 01.46.53.11.20 info@atoutreach.fr
Directeur général : Philippe Prudhon

Créée en 2007 à l'instigation de l'interprofession de la chimie, Atout Reach s'est donné pour ambition d'accompagner les industriels - quel que soit leur secteur d'activités - concernés par Reach. Pour ce faire, la PME s'est adjoint les services d'une société d'ingénierie et de conseil spécialiste de l'évaluation du risque sanitaire, Antea, d'une SSII chargée d'aider à identifier et à maîtriser les logiciels indispensables, Trasys et d'un cabinet d'avocats, Aklea.

« Reach, ce sont d'abord des enjeux techniques mais pour autant, le règlement, comme tout texte juridique, doit être interprété», souligne Lionel Roche, du cabinet Aklea. Des éléments sont notamment disponibles via les questions/réponses accessibles sur le site d'Atout Reach. Les clients paient 1 000 à 6 000 euros par an selon la taille de l'entreprise pour accéder à près de 200 questions traitées et obtenir l'autorisation d'en poser une vingtaine chaque année.

Autre service : l'évaluation des coûts liés au nouveau règlement. Une anticipation indispensable, avec quelquefois des surprises de taille. « Une entreprise employant quelques centaines de personnes nous a contactés en précisant qu'elle avait prévu, pour l'enregistrement d'une substance dont elle produit plus de 1 000 tonnes par an, une enveloppe de 10 000 euros environ... En réalité, en première évaluation, nous avons estimé que les seuls tests reviendraient à 2,2 millions d'euros. Nous essayons de ramener ce coût à 1 million d'euros », raconte Nadine Mulot, ingénieur technico-commercial d'Atout Reach.

La PME propose également à ses clients un accompagnement dans les "pré-SIEF" (forums d'échange d'informations sur les substances), les forums d'échange auxquels doivent participer tous les industriels ayant préenregistrés une même substance en vue de déposer un dossier commun lors de l'enregistrement. « Certains de ces forums comptent des milliers de participants, qui doivent travailler ensemble », souligne le Directeur général d'Atout Reach, Philippe Prudhon, par ailleurs Directeur du département technique de l'Union des Industries Chimiques (UIC). « Nous sommes là pour aider les entreprises : représenter celles pour lesquelles la langue anglaise représente une barrière ou celles qui ne souhaitent pas que leur nom apparaisse sur les forums, ou encore proposer une participation plus poussée », complète Nadine Mulot.

Plus de 100 entreprises ont d'ores et déjà été accompagnées et formées à la mise en œuvre du règlement européen par Atout Reach et plus de 60 ont été formées à l'utilisation du logiciel Iculid 5, qui doit être utilisé pour soumettre son dossier.

Muriel de Vericourt

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Nantes, Armor 3D inaugure un nouveau site dédié à la fabrication additive

A Nantes, Armor 3D inaugure un nouveau site dédié à la fabrication additive

Le spécialiste nantais des matériaux a dévoilé son nouveau site dédié au développement de filaments[…]

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Analyse

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Plus d'articles